Accueil Société

Mort d’Ann Lauwrence Durviaux: plusieurs universités rendent hommage à l’avocate namuroise

Le porte-parole de l’ULiège indique qu’un livre de condoléances a été ouvert au sein de la faculté de droit, de science politique et de criminologie.

Temps de lecture: 3 min

L’université de Liège (ULiège) et plusieurs cercles étudiants ont rendu hommage sur les réseaux sociaux à Ann Lawrence Durviaux, dont le corps a été retrouvé dimanche matin à Gouvy, en province de Luxembourg. L’avocate namuroise a été tuée par Franz Dubois, le mari de Nathalie Maillet, directrice du circuit Spa-Francorchamps et elle-même victime.

Sur les réseaux sociaux, les hommages se sont multipliés pour Ann Lawrence Durviaux, avocate au barreau de Namur, présidente du département de science politique de l’ULiège, vice-doyenne de la faculté de droit et première femme candidate au poste de rectrice de l’université de Liège.

Notamment sur la page Facebook de l’ULiège. « La professeure Durviaux était une juriste de talent, chercheuse réputée et enseignante appréciée qui s’est largement impliquée dans la vie de l’Université. »

Le Cercle des étudiants de science politique et d’administration publique de l’université de Liège, où elle enseignait le droit administratif et droit constitutionnel, a également réagi sur le même réseau social. « Incontestablement, la professeure Durviaux était une enseignante brillante et passionnée. Profondément humaine. Nous ne pouvons pas rester indifférents face aux circonstances de ce drame. Nous sommes tristes. Nous sommes indignés. La professeure Durviaux laisse derrière elle un vide immense au sein de l’Université de Liège. Nous ne pourrons jamais assez la remercier pour tout ce qu’elle a pu transmettre et apporter aux étudiants qui ont eu la chance de croiser sa route et à l’Université de Liège. »

Un autre cercle de l’université, celui des étudiants en droit, faculté dans laquelle la professeure donnait des cours de droit économique et en marchés publics, s’est aussi exprimé. « La professeure Durviaux était une enseignante fort appréciée, brillante et passionnée. Elle laissera sans nul doute un souvenir inoubliable à l’Université de Liège, » peut-on lire sur la page Facebook du Cercle des étudiants en droit.

Le porte-parole de l’ULiège indique qu’un livre de condoléances a été ouvert au sein de la faculté de droit, de science politique et de criminologie.

Dans la nuit du 14 au 15 août, trois corps ont été découverts dans une habitation de Gouvy. Nathalie Maillet, la directrice du circuit de Spa-Francorchamps et son amie Ann Lawrence Durviaux ont été tuées avec une arme à feu. Les enquêteurs ont confirmé qu’il s’agissait d’un double meurtre perpétré par le mari de la directrice, Franz Dubois. Ce dernier a prévenu les services de police avant de se suicider.

Toute personne ayant des idées suicidaires peut contacter la ligne d’écoute du Centre de prévention du suicide au 0800 32 123 (elle est anonyme, gratuite et disponible 24 h/24). Plus d’infos sur www.preventionsuicide.be.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, mardi 17 août 2021, 15:06

    Et toute personne ayant des idées meurtrières, elle peut s'adresser où??? Je conçois bien qu'on diffuse l'avis en question à la fin d'un article où l'on évoque le suicide, mais ici, ça me semble tout de même assez incongru et presque déplacé.

  • Posté par Renoy Christian, lundi 16 août 2021, 22:12

    Pour que cessent les commentaires stupides sur ce double féminicide : https://www.rtbf.be/info/dossier/les-grenades/detail_double-feminicide-a-gouvy-c-est-un-homme-qui-a-tue-deux-femmes-parce-qu-elles-se-desiraient?id=10824858

  • Posté par HERMAN Romuald, lundi 16 août 2021, 20:01

    On peut même se demander que si elle n’avait pas été surprise par le mari cocu dans le lit de la directrice de Spa-Francorchamps (et donc si elle ne faisait pas partie des LGBTQ+ etc.), aurait-elle eu autant d’hommages post-mortem ? Hommages couverts en plus par les médias nationaux ? J’entends déjà les hurlements des bien-pensants et des hypocrites suite à ma question. Mais désolé, dans un pays où tuer un(e) LGBTQ+ machin peut vous coûter légalement plus d’années de prison que pour le meurtre d’un hétéro, j’estime qu’on peut légitimement se poser la question. Ainsi que sur le bien fondé de toutes ces « discriminations positives » par lesquelles les innombrables minorités ou pseudo-minorités imaginaires persécutent de plus en plus la majorité trop silencieuse…

  • Posté par Renoy Christian, lundi 16 août 2021, 21:39

    Ca doit être très agréable pour la famille endeuillée et les proches de lire vos commentaires...

  • Posté par Maldague Thierry, lundi 16 août 2021, 20:25

    Tout à fait d'accord avec vous. Qu'en aurait-t-il été si elle s'était fait renverser non pas sa maîtresse mais par un camion ou une voiture?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko