Accueil Monde États-Unis

Joe Biden défend «fermement» son retrait d’Afghanistan et élude toute responsabilité

Joe Biden justifie sa décision, éludant toute responsabilité dans l’évacuation précipitée de Kaboul.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 2 min

Je m’en tiens fermement à ma décision » : Joe Biden a interrompu ses vacances dans les forêts du Maryland, lundi après-midi, pour s’adresser à ses compatriotes au sujet du drame afghan. Comme prévu, le président américain s’est bien gardé d’exprimer le moindre mea culpa à propos de la fuite éperdue des Occidentaux à l’aéroport de Kaboul et des scènes de panique invraisemblable qui s’y déroulent. « Après 20 ans, j’ai appris à contre-coeur qu’il n’y avait jamais de bon moment pour retirer les forces américaines », a-t-il déclaré.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, mardi 17 août 2021, 9:39

    Tout à fait d'accord avec Biden , quoiqu'en dise ce looser de tramp . D'autres dossiers sont sur la table: l'Iran , la Chine , la Russie ...

  • Posté par Bauduin Dominique, mardi 17 août 2021, 9:10

    N'oubliez pas que cette guerre perdue en Afghanistan a été démarrée par des républicains (Bush) et clôturée par un Républicain qui a signé des accords de Doha uniquement avec les Talibans (le gouvernement Afghan en était exclu) (le fameux Trump). Biden n'est que là pour terminer le sale travail, il n'a pas eu le choix. Comment voulez-vous qu'un gouvernement Afghan abandonné par son créateur (républicain USA) aie eu la moindre chance de gagner cette guerre? C'est un échec pour l'Amérique et pour l'Otan et tous les pays européens qui n'ont finalement pas eu le mot à dire... Tout ce que nous pouvons faire est d'accepter les réfugiés Afghans et espérer que les Talibans feront un gouvernement acceptable sans effusuin de sang (Un sans faute jusqu'à présent de la part des Talibans, ce qui n'est pas le cas des USA qui avaient juste négocié leur fuite).

  • Posté par Bouko Christian, mardi 17 août 2021, 9:35

    le début de cette malheureuse histoire c'est le très mauvais choix de la CIA favorisant Ben Laden " le féroce " au lieu de Massoud " le modéré " car le premier était censé faire plus peur à l'armée soviétique qu'il fallait chasser d'Afghanistan . On connait la suite ...

  • Posté par Linard Robert, mardi 17 août 2021, 9:02

    Il est temps que les élections de mi-mandat ramènent les Républicains aux manettes a la Chambre et au Sénat afin de mettre cette épave sous tutelle. Certes l'Afghanistan n'a réussi à aucun occupant depuis la nuit des temps, mais ici l'abandon est particulièrement lâche et aura des conséquences géopolitiques désastreuses surtout pour nous car les terroristes vont revenir.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 17 août 2021, 8:25

    Excuses admissibles. Hélas, à l’heure des réseaux sociaux, la déroute médiatique est encore pire que celle de Saïgon. Là où on avait besoin de photographes de presse baroudeurs risque-tout à qui il restait de la pellicule à la bonne sensibilité pour avoir une image à diffuser, on a maintenant des légions de témoins de toute première main avec leurs smartphones qui diffusent tout en direct.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs