Accueil Léna

Espace: «Les Européens ne sont plus des conquérants»

La Nasa vient de lancer un programme de simulation martienne au sol. L’astrophysicien français Olivier Mousis voit dans ce projet américain un nouveau signe de l’échec de l’Europe à concevoir une stratégie spatiale.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Olivier Mousis est enseignant-chercheur au Laboratoire d’astrophysique de Marseille. Il enseigne à l’université Aix-Marseille. « La stratégie spatiale des Européens se résume à un rôle de second couteau, de bon suiveur », regrette-t-il. « Nous avons abandonné l’initiative aux Etats-Unis et à la Chine, malgré tout notre savoir-faire. »

La Nasa a annoncé, le 6 août, l’organisation de trois missions de simulation martienne au sol, longues d’un an. De quoi s’agit-il ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 17 août 2021, 13:55

    Alors qu'on demande de diminuer la pollution, pourquoi devrait on investir dans l'espace. Au contraire faisons le nécessaire afin que les autres nations diminuent leurs expéditions Sand à des fins essentielles pour la navigation par exemple puisqu'on ne sait pas s'en passer mais Mars ou la Lune, ce n'est pas important comme les autres planètes plus éloignées. Interdisons les vols de loisirs.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs