Accueil Société

Ces jeunes qui en ont dans le ventre: Jim Giolo, un «nez» en entraînement

Après un parcours en droit, Jim revient à sa passion d’enfance : les odeurs, et sa fascination pour les fragrances. Diplômé en chimie, il continue à se former en France pour devenir créateur de parfums.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

Tout petit déjà, il sentait les invités qui venaient dîner à la maison. Renifler, sniffer, c’est à la fois un réflexe et une fascination depuis la petite enfance pour Jim Giolo. Presque une obsession. « Je suis tout le temps occupé à sentir. Parfois je ne peux pas m’en empêcher. Je sens souvent mes mains quand je manipule les choses. Tout le monde utilise son odorat, mais peu de personnes le font de manière vraiment consciente. »

Cette forte affinité avec les odeurs et les fragrances, Jim Giolo a mis du temps à en prendre conscience, lui aussi. Fin de rhéto, son travail de fin d’études porte sur les odeurs et leurs influences dans la société. Il pensait déjà trouver un métier en lien avec les odeurs, se renseigne sur des études de parfumeur. Elles coûtent cher, plus de 10.000 euros. « J’étais un peu effrayé par ce chemin-là, je me suis dit que ça allait être compliqué. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs