Accueil Culture Musiques

Manou Gallo sera au Festival d’art de Huy: «C’est la musique qui me rend heureuse»

L’afro-punk jazz rock de Manou Gallo va faire résonner les vénérables voûtes de l’ancienne église Saint-Mengold. C’est un des concerts phares du Festival d’art de Huy.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Manou Gallo, la Belgo-Ivoirienne de Molenbeek, fait de la musique depuis son enfance. Des percussions d’abord. Et puis la basse. Et le chant. En 1997, Zap Mama cherchait une bassiste, la voilà engagée. Depuis, Bruxelles, c’est sa base. Un premier album personnel en 2005, Dida, un second en 2007, Manou Gallo. Un troisième en 2018, Afro Groove Queen. Avec Bootsy Collins, Manu Dibango, Sabine Kabongo, Marie Daulne, Lene Nørgard Christensen… Un album qui respire le rythme, la joie, le désir de vivre pleinement. Comme Manou d’ailleurs. Et comme son prochain album, Ali Zou, ce qui veut dire « vivons la vie » en dida, sa langue maternelle de Côte d’Ivoire. C’est la musique de cet album qu’elle va jouer à Huy.

Malgré vos multiples voyages, vous revenez toujours à Bruxelles. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs