Accueil Belgique Politique

Les métiers dans l’ombre des politiques: avec Catherine Marion et «les petites mains» du parti vert

Leur travail n’est pas forcément connu du grand public. Ils ou elles sont pourtant précieux au président de parti ou au ministre pour lequel ils ou elles travaillent. Voici le portrait de collaborateurs politiques de l’ombre. Aujourd’hui : Catherine Marion, directrice de l’AMA à Ecolo.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

C’est un peu une réalité augmentée, comme une créature dans le metaverse  : si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer. C’est, en fait, une militante comme-on-n’en-fait-plus-camarade. Rarement on rencontre autant de ferveur dans un seul corps.

D’un trait sec

Catherine Marion, 31 ans, dirige l’AMA, pour « Action, Mobilisation, Adhésion ». Du sérieux. Nous sommes chez les verts, mais pas la tête en l’air. Pas seulement parce que le ciel partout nous tombe sur la tête et que la terre se dérobe sous nos pieds, ce qui pose là désormais, bien ancré, bien grave, l’engagement écolo, qui en doutait ? Mais simplement parce que notre verte du jour n’est pas du genre, elle se décrit d’un trait sec : « De toute façon, je ne suis pas une tête comme on dit, on en a dans le parti, non, je suis dans l’efficacité, pratiquement. Je fais. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 18 août 2021, 12:42

    "Je suis dans l’efficacité, pratiquement. Je fais." Le problème avec ce parti, c'est que des gens qui font, il y en a beaucoup. Qu'il s'agisse de fermer les rues à la circulation, de lancer des hordes de cyclistes sur les trottoirs ou d'inviter des militants religieux dans les conseils d'administration, les Ecolos font abondamment. Le problème c'est qu'ils font dans les bottes de la population.

  • Posté par Fabian Duchateau, mercredi 18 août 2021, 8:49

    Entre une femme qui 'gère les âmes' et une autre qui est 'les petites mains', la première perception que le journaliste donne sur l'impact qu'ont les femmes dans les partis politiques reste dans des conceptions très genrées.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs