Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: les talibans installent leur pouvoir à Kaboul

Deux jours après la chute de la capitale, les dirigeants talibans veulent donner des gages à la population. Mais leurs déclarations ne suffiront pas pour apaiser la population.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Prendre Kaboul est une chose. Installer le pouvoir en est une autre. Depuis la fuite de l’ex-gouvernement afghan dimanche, les talibans prennent peu à peu les rênes du pays. Ce mardi, le cofondateur des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar, est arrivé en Afghanistan. Jusque-là, il dirigeait depuis le Qatar, le bureau politique du mouvement fondamentaliste. On pressent qu’il devrait avoir de hautes fonctions.

Lors de leur première conférence de presse dans la capitale conquise, les talibans ont assuré que la guerre était terminée. « Nous nous engageons à laisser les femmes travailler dans le respect des principes de l’islam », a assuré leur porte-parole Zabihullah Mujahid. Dans une interview à Sky News, un autre porte-parole à Doha a assuré que la burqa ne serait pas obligatoire, car « il existe différents types de voile ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 17 août 2021, 22:45

    <Les déclarations du groupe fondamentaliste semblent convaincre la Chine, qui dit vouloir des « relations amicales » avec eux. La Russie suit le pas.> Entre régimes de crapules n'est-ce pas...

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs