Accueil Économie

Les gares, des lieux de passage rentables

A la rentrée, des nouveautés sont attendues dans les espaces « non ferroviaires » des gares. Un créneau rentable pour la SNCB, qui mérite une réelle valorisation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La SNCB n’arrête pas de faire des concessions. Depuis qu’elle a hérité de la gestion des gares lors de la réforme du Groupe ferroviaire en janvier 2014, c’est en effet la SNCB en non plus la SNCB Holding (disparue dans la réforme du rail belge) qui gère la concession des emplacements commerciaux dans les grandes gares. À la rentrée de septembre, par exemple, un nouveau laboratoire/centre de prélèvement sanguin sera ouvert à la gare de Namur (après Liège et Bruxelles-Midi) et, à la rentrée également, la gare de Bruxelles-Midi va accueillir un espace de co-working, un espace de travail où indépendants ou entreprises peuvent louer un espace de travail, un bureau, une salle de réunion, équipés. Un maillon de plus dans le réseau que l’opérateur immobilier Regus veut implanter dans les grandes gares du pays (après Liège, déjà opérationnel, il y aura aussi Anvers-Central, Bruges, Louvain, Saint-Nicolas, Bruxelles-Central, Bruxelles-Midi et Bruxelles-Luxembourg).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs