Accueil Culture Musiques

Martha Wainwright: une voix magique, à la fois tendre et amoureuse

Love Will Be Reborn

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

La petite sœur de Rufus et fille de Loudon Wainwright III publie son cinquième album, le premier constitué de seules chansons originales personnelles depuis neuf ans. Faut dire qu’avant ça, soit elle n’avait pas trop le moral, soit elle était trop occupée par son café-studio du Mile End à Montréal, l’Ursa. Et puis l’envie est revenue, notamment en travaillant avec Pierre Marchand qui a précédemment produit les albums de son frère Rufus et de sa mère Kate McGarrigle. Avec ses musiciens de Toronto, elle s’est remise au travail, trouvant l’inspiration dans cette impression de renaître de ses cendres, tel le phénix, voyant la lumière et l’espoir après de trop nombreux moments de tristesse et d’inquiétude que la crise du covid a d’ailleurs renforcés. On retrouve ici la voix magique d’une Martha à la fois tendre et amoureuse, ses chansons folks colorées (« Rainbow ») nous touchant jusqu’au dernier « Falaise de Malaise » chanté en grande partie en français.

V2.

Le site de l’artiste

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs