Accueil Sports Cyclisme Route

Nouvelle victoire pour Jasper Philipsen au Tour d’Espagne: le Belge remporte la 5e étape (vidéo)

Après s’être imposé dans la 2e étape de la Vuelta, Philipsen a récidivé ce mercredi.

Temps de lecture: 2 min

Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) s’est offert la victoire dans 5e étape du Tour d’Espagne cycliste. Mercredi, au terme des 184,4 km tracés entre Tarancon et Albacete, le Campinois s’est montré le plus rapide du sprint qui a sanctionné l’arrivée. Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step), vainqueur mardi, a pris la 2e place. L’Italien Alberto Dainese (Team DSM) s’est classé troisième. Philipsen signe sa 10e victoire professionnelle et la 2e sur cette Vuelta après la 2e étape enlevée dimanche à Burgos. Cette victoire lui permet de reprendre le maillot vert du premier du classement aux points que détenait Jakobsen.

Au classement général, l’Estonien Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty Gobert Matériaux), retardé par une chute dans le peloton à moins de 12 km de l’arrivée, a cédé le maillot rouge qu’il avait endossé lundi au soir après sa victoire dans la 3e étape au Picon Blanco. Le nouveau leader est le Français Kenny Elissonde (Trek-Segafredo). Il possède 5 secondes d’avance sur le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et 10 sur son compatriote Lilian Calmejane (AG2R Citroën).

La journée a été « animée » par le trio espagnol Pelayo Sanchez (Burgos-BH), Oier Laskano (Caja Rural-Seguros RGA), Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi). Parti dès le départ, leur écart maximum a atteint 7 minutes après 50 km. Le peloton a ensuite réduit l’écart qui n’était plus que de deux minutes à 40 km de l’arrivée. Laskano dernier résistant fut repris à un peu plus de 15 km d’Albacete sous l’impulsion des équipes de sprinters.

Tout semblait indiquer que le peloton au grand complet allait se disputer la victoire quand en pleine ligne droite, une chute collective a frappé le milieu du peloton. Plus qu’une quarantaine de coureurs ont été arrêtés à 11,6 km de la banderole finale. Parmi eux figurait Taaramäe qui a pu repartir mais très attardé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Pour Mark Cavendish, l’heure est à l’urgence absolue

Le grand projet rêvé par Jérôme Pineau ne verra manifestement pas la lumière. Pire, le manager de B&B Hôtels a libéré ses coureurs il y a quelques jours. Pour le Britannique comme pour une vingtaine de coureurs, il faut se retourner. Et vite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb