Accueil Culture Livres

Le Don Quichotte de Lydie Salvayre

Défense et illustration de l’utopie, à ses yeux plus nécessaire que jamais, dans « Rêver debout ». Et une « Famille » bien mal en point.

Lisez le premier chapitre de « Rêver debout ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Lydie Salvayre ne se contente pas d’un livre fort en cette rentrée littéraire. Outre Rêver debout, dont elle nous parle, elle publie aussi Famille, une version revue et augmentée d’un texte paru en 2002. La douleur d’une mère, d’un père et d’un fils diagnostiqué schizophrène éparpille et exacerbe les sentiments jusqu’au drame.

Rêver debout, ce sont des lettres adressées à Miguel de Cervantes Saavedra. Elle l’engueule, le secoue dans tous les sens, démonte les ressorts sur lesquels rebondit son Don Quichotte. Un torrent verbal comme l’autrice en a déjà produit quelques-uns, impétueux, virulent, drôle et sérieux à la fois, né de colères jamais éteintes chez cette femme volcanique dont la lave brûle et tient en éveil. Un grand livre qui se traverse, forcément, au galop.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs