Accueil Culture Livres

«Premier sang», le «Tombeau» de Patrick Nothomb

Sa fille Amélie lui consacre son trentième roman, hommage à un père mort l’an dernier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans la scène inaugurale du nouveau roman d’Amélie Nothomb, un homme raconte son passage devant un peloton d’exécution. L’homme en question, Patrick Nothomb, père de l’écrivaine, a lui-même écrit un livre, Dans Stanleyville, à partir de l’expérience qu’il y a vécue en 1964, quand il était un diplomate de 28 ans. Il ne supportait pas la vue du sang et il en a pourtant vu couler le 24 novembre de cette année-là : « Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre », écrit sa fille dans Premier sang, son trentième livre publié à la rentrée littéraire depuis 1992.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs