Accueil Sports Tennis

Battue à Cincinnati, Elise Mertens garde le moral pour l’US Open: «Je vais repartir avec une ardoise vierge»

La Belge s’est sèchement inclinée face à Rybakina ce mercredi.

Temps de lecture: 2 min

Une défaite 6-3, 6-2 au deuxième tour en simple. Suivie d’une autre lors de son entrée en lice en double. Et une gêne au coude droit pour couronner le tout ! Le tournoi WTA 1000 de Cincinnati n’aura pas été une réussite pour Elise Mertens (WTA 15), qui avait encore atteint les demi-finales l’an dernier, battue par Naomi Osaka. La N.1 belge, 25 ans, n’était toutefois pas abattue et garde le moral pour l’US Open, la dernière levée du Grand Chelem calendrier, du 30 août au 11 septembre à New York.

« Cincinnati est un gros tournoi du circuit. Il faut être dans le Top 50 pour figurer dans le tableau final. Et Rybakina ne se trouve que quelques places derrière moi. Bref, il n’y a pas de match facile », a-t-elle expliqué à l’issue de sa journée, mercredi. « Ce n’est pas parce que les résultats sont moins bons ces deux dernières semaines (NdlR : elle avait déjà été éliminée au premier tour à Montréal la semaine dernière par l’Italienne Camila Giorgi, future lauréate) que cela doit entamer ma confiance. Ce n’est pas pour cela que je ne peux pas bien jouer à l’US Open. Je vais repartir d’une ardoise vierge. C’est très important mentalement. Il est clair que j’espérais plus de ce tournoi et que je voulais faire mieux, mais il ne faut pas que je m’attarde sur ces résultats, mais plutôt que je me focalise sur la progression que je dois réaliser ».

Elise Mertens sait en tout cas ce qu’elle doit améliorer pour espérer briller à Flushing Meadows, où elle reste sur une accession en quart de finale en 2020, battue par l’ancienne N.1 mondiale Viktoria Azarenka.

« J’ai encore une dizaine de jours pour me préparer et je vais tâcher de bien les utiliser », a-t-elle poursuivi. « Je dirais que je n’ai pas encore complètement retrouvé mon jeu et le bon équilibre entre l’agressivité et la défense. Je vais notamment travailler les frappes en bout de course. Le service aussi, chercher à améliorer mon pourcentage de première balles. Et les retours, tous les éléments en réalité qui peuvent faire une différence. Je sais également quels exercices de renforcement je peux faire pour mon coude. Honnêtement, je ne me fais pas trop de souci. Je suis quelqu’un qui tant que je jouerai ne cessera de vouloir m’améliorer et je vais tout mettre en œuvre pour arriver fin prête à l’US Open », a-t-elle conclu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb