Accueil Économie Entreprises

Quatre nouvelles lignes au départ de l’aéroport de Charleroi cet hiver

« Cette nouvelle annonce de Ryanair fait monter à 12 le nombre de routes qui seront inaugurées cet hiver », se réjouit le CEO de l’aéroport wallon, Philippe Verdonck.

Temps de lecture: 1 min

La compagnie aérienne Ryanair ouvrira dans les prochaines semaines quatre nouvelles routes au départ de Brussels South Charleroi Airport (BSCA) : Lourdes (France), Suceava (Roumanie), Poznan (Pologne) et Tétouan (Maroc), annonce jeudi l’aéroport. Ces quatre nouvelles destinations seront reliées à Bruxelles-Charleroi à raison de deux vols hebdomadaires, à partir du 31 octobre (pour Lourdes) ou du 1er novembre.

« Cette nouvelle annonce de Ryanair fait monter à 12 le nombre de routes qui seront inaugurées cet hiver », se réjouit le CEO de l’aéroport wallon, Philippe Verdonck. Les huit nouvelles routes précédemment annoncées par Ryanair pour la saison d’hiver sont Billund (Danemark), Stockholm-Arlanda (Suède), Helsinki (Finlande), Paphos (Chypre), Essaouira (Maroc), Trieste (Italie), Gênes (Italie) et Trapani (Italie).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Filleul Stéphane, vendredi 20 août 2021, 17:16

    Non, ceci n'est pas une bonne nouvelle pour le climat, ce n'est pas bon pour l'humanité, c'est indésirable. La planète brûle, se noie, subit des tempêtes, et les marchés multiplient les tentations de polluer à bas prix. Un autre article signale que, d'après l'UNICEF, 1 milliard d'enfants sont exposés à un risque climatique élevé. Mettre en balance l'activité économique est un calcul erroné et cynique. Je suis un peu rassuré par les commentaires sous cet article. La majorité des lecteurs ont intégré l'enjeu climatique, ceci alors que le petit article ne l'aborde même pas. Il faut d'urgence agir sur ce secteur, notamment à travers l'instauration d'une taxation du kérosène à un niveau comparable à celle de l'essence ou du diesel.

  • Posté par Delforge Gilles, jeudi 19 août 2021, 15:19

    Combien faudra-t-il de catastrophes climatiques (incendies hors de contrôle, inondations dramatiques, canicules à répétition,...) pour qu'enfin nous nous engagions dans une mutation importante de notre mode de vie? Il faut arrêter de faire des discours et prendre des engagements que l'on ne tient pas, si on veut que tout cela ne se termine pas mal. C'est dans notre intérêt à tous de changer de modèle. Il est absurde de croire que la technologie va tout résoudre. Lutter contre le changement climatique, ce n'est pas moins de travail, au contraire ce n'est pas le boulot qui manque. Même actuellement, il y a pénurie de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs. Il y a un très grave problème de manque de formation de nos jeunes vers les métiers en pénurie. Pourquoi s'obstine-t-on à ne pas écouter les scientifiques? Ce n'est pas en s'en prenant "aux talibants verts" que le problème va se résoudre.

  • Posté par Lambert A., jeudi 19 août 2021, 15:36

    Vous avez encore mille fois raison. Il n'y plus que les obtus ou les grippe-sous qui ne veulent pas comprendre. On en est arrivé à une consommation qui n'est plus raisonnable et nécessaire pour le bien-être et la qualité de vie de tout un chacun, mais bien à une surconsommation effrénée. Plus, plus, plus, ...toujours plus, à un point qu'on est véritablement gavé. Et donc, trop is te veel !!!

  • Posté par Thiebaut Alain, jeudi 19 août 2021, 15:14

    il est clair que c'est foutu, la fuite en avant ...

  • Posté par Delforge Gilles, jeudi 19 août 2021, 12:25

    Comment peut-on continuer à ouvrir de nouvelles lignes alors que pour être un peu raisonnable face à notre avenir, il faudrait organiser une rationalisation du nombre de vols? Comment la Wallonie prétend se montrer en pointe dans la lutte contre le changement climatique et, en même temps, laisse se développer de telles lignes dans un aéroport dont elle est actionnaire majoritaire? Pourquoi le Soir ne fait-il pas au moins une analyse critique face à pareille situation? Face à la situation actuelle (voir rapport du GIEC), si on ne s'y met pas tous, on n'y arrivera jamais.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière