Accueil

Maud Ventura: «La fidélité»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Cela ne se discute pas, la narratrice est une femme comblée, elle l’affirme avec une force et une constance convaincantes. Depuis quinze ans que dure son couple, deux enfants aujourd’hui, elle ne jure que par Mon mari, refrain lancinant digne d’un mantra qui est à la fois l’emblème de sa vie et le titre du roman que lui consacre Maud Ventura. On en lit le début en souriant et avec, derrière la tête, une arrière-pensée de plus en plus envahissante : c’est trop beau pour être tout à fait vrai.

On ne se trompait pas. L’autrice en vient en effet progressivement à décrire, toujours par la voix unique de son héroïne, les stratégies qu’elle a mises en place pour faire durer et raviver sans cesse le bonheur conjugal. Ce n’est pas très conforme aux idées convenues sur la permanence du mariage. En revanche, l’imagination est au pouvoir jusque dans les sursauts les plus étonnants d’une vie beaucoup moins lisse qu’elle n’était apparue dans les premiers moments.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs