Accueil Monde États-Unis

Départ des Américains d'Afghanistan: un sentiment général de panique qui pourrait coûter cher à Biden

Sur la sellette depuis ses déclarations évoquant un retrait en bon ordre, Joe Biden a donné l’ordre à l’armée américaine de multiplier les rotations à Kaboul, afin d’évacuer le maximum de personnes avant la date butoir du 31 août. Mais les critiques se multiplient face à une opération qui semble avoir été mise sur pied dans le plus grand flou.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Officiellement, tout était prêt pour évacuer l’Afghanistan. A en croire la version officielle servie par l’Administration Biden, fût-ce le président démocrate lui-même ou le secrétaire d’État Antony Blinken, les plans de retrait étaient soigneusement dressés, le processus d’attribution des « visas spéciaux d’immigrant » (SIV) atteignait sa vitesse de croisière, avec 800 dossiers validés par semaine en moyenne depuis le 31 mars. Tout juste la fulgurance de l’offensive des talibans a-t-elle « surpris tout le monde », a reconnu Joe Biden.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Glossy P, dimanche 22 août 2021, 0:46

    Un président US faible ou inactif à l'international, c'est du pain béni ! Que ces Yankees immondes et arrogants se mêlent de leurs affaires et non pas de celles des autres.

  • Posté par Lombard Fernande, samedi 21 août 2021, 16:45

    Selon Joé, " la fulgurance de l’offensive des talibans a « surpris tout le monde » ... " Ben non, je ne suis pas du tout certaine de ça ! . . . . Les barbus ont récupéré armement et munitions et ont avancé de ville en ville. Sans trop de résistance ! Je suis surtout inquiet que 20 années de présence de l'armée américaine soit si peu rassurante vu le résultat... Si l'on veut faire main basse sur les terres vierges de Russie, il va falloir se questionner d'abord et se réinventer ensuite...

  • Posté par Naeije Robert, samedi 21 août 2021, 10:51

    Biden a démontré son incompétence. Il ne faut pas être expert militaire pour se rendre compte que l'abandon précipité de la base aérienne de Bagram était une erreur grave qui a permis une avancée rapide des Talibans vers Kaboul et prive les opération d'évacuation d'un soutien logistique indispensable. L'abandon des armements sur place est une faute qui doit normalement entraîner démissions du général responsable et du secrétaire à la défense... Le retrait des forces US s'est fait dans le désordre et l'impréparation. En 1989, les Russes se sont retirés en bon ordre, ne laissant aucun armement sur place, et le dernier citoyen russe a franchir la frontière était un général.

  • Posté par Andre Georges-marc, vendredi 20 août 2021, 15:08

    Bravo à Biden, bravo pour son courage, pour avoir dit non à la poursuite d'une course imbécile dont, toutes les semaines, des soldats de l'OTAN (y compris européens!) retournaient chez eux entre quatre planches. Bravo pour avoir dit non à la poursuite de ce processus de corruption à travers lequel, avec des milliards provenant des pays occidentaux, des dirigeants vénaux s'enrichissaient alors que ces militaires que la communauté internationale devait former n'étaient ni payés, ni équipés. Alors que ces talibans ne représentent qu'un minorité au sein d'une ethnie certes importante mais pas majoritaire du pays, comment expliquer qu'ils reprennent si facilement le pouvoir. Les talibans sont un problème au départ afghan et il appartient aux afghans de le résoudre. Que la Communauté internationale réagisse vigoureusement si les talibans et/ou autres groupes radicaux redeviennent une menace terroriste, c'est une obligation, cela sera indispensable. Par contre, poursuivre une guerre et une occupation sans fin comme ce fut le cas depuis 2001 et même avant, ne se justifie plus. Quant aux femmes afghanes, elles sont les mères, les sœurs, les filles, les parentes, les voisines de ces talibans et elles sont majoritaires dans cette population. Tout en étant fort concernés et compatissants pour leur sort, nous ne devons pas oublier qu'elles possèdent des armes et des arguments pour faire valoir leurs droits... si ensemble elles le veulent!

  • Posté par Linard Robert, vendredi 20 août 2021, 22:26

    En tout cas avec Biden, c'est le déclin qui s'annonce. Sa défaite est encore plus humiliante que celle de la France en 1940

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs