Accueil Belgique Politique

Alexander De Croo: «Il faut des listes et des contrôles» pour les personnes revenant d’Afghanistan

Le Premier ministre, Alexander de Croo (Open VLD) était sur le plateau de VTM ce jeudi soir pour évoquer la situation en Afghanistan et le rapatriement des Belges.

Temps de lecture: 3 min

Sept personnes en possession d’un passeport belge ont atterri mercredi soir à l’aéroport de Schiphol aux Pays-Bas en provenance d’un vol d’évacuation de la capitale afghane, Kaboul, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale. Au départ, 15 autres personnes avaient indiqué être Belges. La plupart d’entre elles sont en fait liées aux détenteurs d’un passeport belge.

Les deux C-130 déployés dans le cadre de l’opération « Red Kite » d’évacuation de ressortissants belges et leurs familles d’Afghanistan effectueront vendredi leurs premières rotations entre l’aéroport d’Islamabad au Pakistan et celui de Kaboul, a-t-on appris jeudi. A ce jour, le nombre de personnes à embarquer s’élève à 580.

Le Premier ministre, Alexander de Croo (Open VLD) était sur le plateau de VTM ce jeudi soir pour évoquer la situation en Afghanistan et le rapatriement des Belges. « La situation à Kaboul est extrêmement dangereuse et chaotique. Nous envoyons des diplomates et des militaires là-bas, je veux m’assurer que leur sécurité est garantie autant que possible ainsi que la sécurité des personnes que nous ramenons », a-t-il indiqué sur le plateau.

Il insiste également sur le contrôle des personnes revenant sur le territoire belge. « Je souhaite qu’il y ait des listes et des contrôles qui soient effectués sur le terrain. Je comprends que la situation sur le terrain soit chaotique mais nous devons être préparés afin de ne pas nous retrouver dans une situation où nous faisons venir des personnes qui ne sont pas censées se retrouver en Belgique ».

D’après Alexander De Croo, des listes ont été établies ces derniers jours. Outre les Belges, le Premier ministre souhaite également évacuer les Afghans ayant travaillé pour l’armée belge mais aussi les militants des droits de l’homme et des droits des femmes qui se trouvent actuellement en Afghanistan. « Les chiffres varient beaucoup. Il y a beaucoup de gens qui appellent et disent qu’ils ont travaillé pour les Belges ou qu’ils sont en danger, mais je souhaite pouvoir vérifier tout cela. Nous aiderons également d’autres Européens si nous en avons la possibilité », a-t-il conclu.

Les personnes prises en charge par la Belgique sont priées de se rendre à l’aéroport de Kaboul dès lors qu’elles ont été contactées par un représentant belge. L’accès à cet endroit semble toutefois complexe. Les Etats-Unis veillent à la sécurité du périmètre intérieur de l’aéroport tandis que les talibans en contrôlent le périmètre extérieur et ont établi des check-points. La Belgique comme les autres pays étrangers n’a pas prévu le déploiement de soldats à l’extérieur de l’aéroport pour permettre l’acheminement de ses ressortissants.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 19 août 2021, 20:33

    Wow, dis, trop intelligent. Attention, ils vont faire la grève de la faim...

  • Posté par LAURENT Christian, jeudi 19 août 2021, 22:10

    cà vous arrive de faire des commentaires intelligents?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une