Accueil Belgique Politique

Georges-Louis Bouchez s’en prend à Rudi Vervoort et à sa gestion du covid à Bruxelles: «Des échecs qui s’accumulent»

L’heure est au relâchement des mesures. Mais, à Bruxelles, la « situation épidémiologique » ne le permet pas, déclare

Temps de lecture: 3 min

Les partenaires du fédéral, des Régions et Communautés se retrouvent ce vendredi à 14 h. C’est le Codeco des assouplissements, de la levée des restrictions. Mais pas pour toutes les Régions, semble-t-il.

À lire aussi Horeca, bulles, discothèques… Voici la note sur la table du Comité de concertation

« La situation épidémiologique ne le permet pas. Je proposerai de mettre les assouplissements sur pause à Bruxelles. On maintient l’arrêté ministériel tel qu’il est avec les mesures que l’on connaît », a-t-il déclaré au micro de Bel-RTL.

Après un mois, une évaluation de la situation sera faite. Quelques assouplissements pourraient toutefois entrer en application à Bruxelles, notamment la disparition de la bulle sociale ou la possibilité d’organiser des événements avec plus de monde dès lors qu’un covid safe ticket est réclamé. Le ministre-président régional s’est d’ailleurs dit favorable à l’extension de ce système comme dans d’autres pays qui ont mis en œuvre un pass sanitaire. « La question mérite d’être débattue », a-t-il ajouté.

À lire aussi Coronavirus: les trois indicateurs qui plombent la rentrée scolaire bruxelloise

Le chef du gouvernement bruxellois plaide pour une intensification des contrôles. Il estime également qu’un « travail d’information et de conviction » doit être mené dans la population de la Région, particulièrement chez les plus jeunes dont le taux de vaccination est trop faible. Selon lui, la campagne de vaccination doit être plus décentralisée, y compris en faisant du porte-à-porte. Des expériences de ce type seront menées à partir du mois de septembre.

Horeca, bulles, discothèques… le détail de la note sur la table du Comité de concertation

Le Soir a pu lire la note préparatoire du Comité de concertation de ce vendredi. Les soignants devront se faire vacciner. Tandis que l’horeca va être délivré.

À lire aussi Coronavirus: voici les symptômes particuliers des personnes vaccinées

Le document propose en outre de maintenir le port du masque pour les plus de 12 ans dans les lieux publics, de lever les restrictions concernant les rassemblements à la maison, dans les hébergements touristiques et dans l’horeca, de rouvrir les discothèques le 1er octobre, d’intensifier les contrôles des voyageurs de retour de zone rouge, de demander un « effort supplémentaire pour augmenter le taux de vaccination des 12-17 ans ». Il invite aussi à pousser la Région de Bruxelles-Capitale à augmenter la cadence de la vaccination (et à ne pas y appliquer certains assouplissements prévus ailleurs à partir du 1er septembre). Le télétravail reste « encouragé » et même « vivement recommandé » dans la capitale.

Des déclarations qui ne passent pas auprès de Georges-Louis Bouchez président du MR. Sur Twitter, le libéral a critiqué la gestion du gouvernement bruxellois. « Les échecs du #brugov s’accumulent… jusqu’à quand ? On ne peut laisser cette majorité tuer notre belle région capitale, moteur et vitrine de la #Belgique. Ceux qui aiment #Bruxelles doivent plaider et travailler pour le changement ! #welovebrussels #stopincompetence »

À lire aussi Etienne Michel (Segec): «Un pass sanitaire pour oublier le masque en classe»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, samedi 21 août 2021, 10:11

    Gloub, le mec qui ferait se battre les montagnes ! Maintenant parlons sérieusement ; personne ne peut demander les statistiques de vaccination sur base de l'origine ethnique sans risque de se faire traiter de raciste ! Ni des personnes contaminées hospitalisées ou autre. Et c'est pourtant le noeud du problème. Parler d'un faible taux de vaccination au sein des jeunes de la région permet de ne stigmatiser personne mais cela ne trompe personne.......

  • Posté par dams jean-marie, vendredi 20 août 2021, 17:30

    Bruxelles est un souk à l'image de ceux qui y gouvernent et y vivent ! Cela était prévisible à force de vouloir imposer des cultures du monde entier qui ne peuvent pas s'intégrer car incompatibles ! Capitale des frères musulmans qui s'auto isole par rapport à la Flandre et la Wallonie .

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 20 août 2021, 17:09

    @ collin liliane : En fait, on s'en prend toujours à la personalité des politicien·nes X ou Y et certain·e·s en prennent plus que d'autre. Evidemment, GLB est une cible facile; Nollet en est une autre. Mais tout cela est parfaitement stérile. Cela ne sert qu'à soulager la frustration des un·e·s et des autres à ne pouvoir avoir une réelle influence sur les politiques qu'elles ou ils décident et mènent, et de manière plus générale, leur incompétence à construire une argumentation cohérente. X et Y sont comme des punching-balls, sur lesquels on tape pour évacuer ses aigreurs d'estomac. À vrai dire, ce que chacun pense de la personalité de X et Y, non seulement on s'en fout, mais en plus on devrait s'IMPOSER de s'en foutre. Ce qui compte, c'est ce qu'il font. Le reste, c'est du vent.

  • Posté par Dubois Raymond, samedi 21 août 2021, 15:34

    Nous devrions faire appel aux institutrices maternelles pour gérer les conflits - Elles ont l' ART d'écouter les enfants et de régler les problèmes après les récréations - Un retour vers l'école maternelle leur donnerait peut-être un peu de BON SENS -

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , vendredi 20 août 2021, 17:14

    Dans votre rai, il y a juste un petit problème : lorsque ceux qui sont payés pour faire un travail ne le font pas … vous dites : c’est bien mon grand, continue ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une