Accueil Économie Emploi

Marie-Kristine Vanbockestal sur les métiers en pénurie: «Le Forem n’attend pas d’être mis sous pression pour agir»

Pointé du doigt par le monde patronal inquiet des pénuries qui s’annoncent, le Forem est mis sous pression. « Nous avons pris la mesure du défi et agissons de manière proactive », assure Marie-Kristine Vanbockestal, administratrice générale. « Mais il s’agit d’une responsabilité partagée. »

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 5 min

Benoît July

Administratrice générale du Forem, l’organisme public en charge de l’emploi et de la formation en Wallonie, Marie-Kristine Vanbockestal comprend les attentes. Les anticipe même, dit-elle. Et donc relativise les propos qui, tels ceux du patronat wallon, affirment qu’il y a « le feu au lac », que l’emploi wallon n’est pas prêt pour le plan de relance.

Vous la sentez, cette pression qui monte ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Le Cynique, lundi 23 août 2021, 15:54

    En tout cas il n'y a pas de pénurie d'oisifs en tout genre:Subsides du CPAS,chômeurs,malades..etc

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 23 août 2021, 12:31

    @Delphine Dessart, Bien sûr que si le choix du métier peut difficilement être imposé il doit néanmoins être orienté vers des filières porteuses d'emploi et dans le cas de la construction financièrement intéressantes contrairement aux affirmations mensongères émises dans un langage fleuri par un autre forumer. Il est vrai aussi que la culture de la facilité dans laquelle se complaisent beaucoup ne fait pas bon ménage avec ces métiers rigoureux en horaires (tôt le matin) et exigeants en compétences. Mais comme toujours dans l'histoire, la réalité va vite rattraper les glandus qui s'imaginent que le socio-culturel va leur ouvrir des portes pour se pavaner alors que ce secteur est déjà fort embouteillé et que pour le faire vivre il faut des revenus fournis par les travailleurs du secteur marchand , donc aussi de la construction. Il ne faut donc pas se leurrer sur ce qui nous attend compte tenu des trajectoires budgétaires catastrophiques de la Région et se mettre la tête dans le sable, le réveil sera de toute façon très dur

  • Posté par Delphine Dessart, samedi 21 août 2021, 19:51

    Votre question sur le fait de forcer des demandeurs.euses d'emploi à se former est vraiment étrange. Le libre choix de son métier est un droit constitutionnel, au-delà de ce que dit très justement Marie-Christine Vanbockestal sur la contre-productivité qu'aurait une telle mesure. Votre article ne se place d'ailleurs que du point de vue de l'employeur. Le.la travailleur.euse sans emploi n'est strictement pas considéré.e dans cette interview. Or, sans une vision humaine du secteur de l'emploi et de la formation, sans responsabilisation des employeur.e.s, il sera plus que difficile de résorber cesdites pénuries.

  • Posté par Libois Claude, lundi 23 août 2021, 11:59

    Bien sûr que chacun à le droit de choisir son métier. Ici je pense que le terme forcer le demandeur emploi est mal exprimé. C'est plutôt conditionner les mesures de soutien(les allocations de chômage) à une recherche de métiers qui à une chance d'aboutir. Si un gars qui a pas son CEB veut absolument trouver un emploi de chercheur en mécanique quantique, il est plutôt légitime de dire "ok si tu veux mais on te soutiens pas car les chance de succès sont quasi nulles". Alors, là ou est la nuance c'est de savoir qu'est-ce qui est réaliste comme recherche, qu'est-ce qui est de la folie, une tentative de gagner du temps, ... Il n'y a pas 100% de personne de mauvaise volonté mais y en a pas 0 % non plus.

  • Posté par Druide David, samedi 21 août 2021, 7:09

    la Confédération Construction ou l’Union wallonne des entreprises ont besoin d'esclaves sous payés pour des boulots de merde et s'étonnent que les jeunes ne sont plus aussi cons/dociles que leurs aïeules

Plus de commentaires

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs