Accueil Belgique Politique

Afghanistan: seuls 16 Belges évacués de l’aéroport de Kaboul

L’accès à l’aéroport de Kaboul reste extrêmement compliqué, ce qui rend les évacuations très difficiles.

Temps de lecture: 2 min

La ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès (MR), ainsi que le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V) et la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS) se sont réunis vendredi après-midi dans le cadre de l’opération belge de rapatriement « Red Kite » depuis l’Afghanistan.

Les deux C-130 déployés dans le cadre de l’opération « Red Kite » d’évacuation de ressortissants belges et leurs familles d’Afghanistan devaient effectuer vendredi leurs premières rotations entre l’aéroport d’Islamabad au Pakistan et celui de Kaboul. Vendredi, un des deux C-130 a quitté la capitale du Pakistan, Islamabad, pour Kaboul. Les deux appareils doivent effectuer chacun deux rotations vendredi. Les personnes évacuées seront ensuite transportées d’Islamabad à Bruxelles. Un troisième avion de transport militaire, un A400M, est également arrivé à Islamabad. Il devrait emporter vendredi soir les premières personnes évacuées vers la Belgique.

Lors de la conférence de presse, Sophie Wilmès a confirmé la prise en charge de seize personnes sur le premier vol de l’opération de Kaboul vers Islamabad. Il s’agit de Belges et de membres de leur famille. Le deuxième est reparti à vide. La situation reste difficile à l’aéroport de Kaboul et aux alentours. « Les pays partenaires n’arrivent pas à remplir leurs avions comme c’est le cas pour nous. Les gens ne parviennent pas à atteindre l’aéroport », a-t-elle ajouté. Deux autres vols prévus vendredi n’ont finalement pas pu décoller.

Samedi, quatre nouvelles rotations sont prévues.

En milieu de semaine, la Belgique faisait état de 580 personnes à rapatrier mais il n’est pas exclu que d’autres Belges soient sur des vols de pays partenaires et que ce chiffre change en fonction de la situation.

À lire aussi Afghanistan: les germes d’une rébellion face aux talibans

 

À lire aussi Droits des femmes: une Afghane répond aux «promesses» des talibans

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Hallin Marc, samedi 21 août 2021, 11:07

    Il ne manque apparemment pas d'Afghans en détresse dans l'enceinte même de l'aéroport qui donneraient tout pour être exfiltrés vers le Pakistan ... Comment justifier un vol Kaboul-Islamabad de 16 passagers? et un autre à vide?

  • Posté par Theys Jos, vendredi 20 août 2021, 21:01

    Les opérations françaises étaient planifié depuis avril. Même avant que nous étions surpris ils avaient déjà évacué plus que 600 personnes (juin juillet). Leur ambassade à 5 Km de l'aéroport était mieux informé que la nôtre au Pakistan.

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 20 août 2021, 20:30

    On ferait bien de bourrer le prochain avion qui part là-bas de quelques dizaines de paras. Si des citoyens israéliens étaient bloqués là-bas, je serais curieux de voir la réaction de Tsahal.

  • Posté par Druide David, vendredi 20 août 2021, 19:12

    Quelle efficacité! Un C130 pour 16 personnes...Le surréalisme à la belge dans toute sa splendeur.... Que la Belgique demande simplement l'aide à la France, son armée étant nettement plus professionnelle

  • Posté par Druide David, vendredi 20 août 2021, 20:51

    CQFD Michel...Les Belges sont d'une rapidité et d'une efficacité redoutable..... Dois je vous rappeler la traque du Nazi à coté duquel ils sont passés 10 fois lors de leur chasse à l'homme avant de le retrouver mort???

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une