Accueil Économie Entreprises

La nuit et l’horeca bruxellois redoutent une fuite de la clientèle vers la Wallonie et la Flandre

Au Sud, les exploitants de bars, de boîtes et de restos se réjouissent. C’est tout l’inverse pour leurs confrères de la capitale, annonçant des jours et des nuits noirs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Oui, les exploitants de restos et de bars devront rester vigilants à la qualité de l’air intérieur. Et oui, le masque restera de rigueur tout le temps pour le personnel et lors de leurs déplacements pour les clients. Il n’empêche, la Fédération Horeca Wallonie se dit « satisfaite » des désicions du Comité de concertation qui profiteront au secteur. Heure de fermeture libre, nombre de convives plus limité à huit, service au bar de retour… « nous pouvons remercier les citoyens qui nous ont aidés à obtenir ces assouplissements », sourit Thierry Neyens, président de la fédération, pointant toutefois « le risque pour les confrères de la capitale d’assister à un flux de clients de Bruxelles vers sa périphérie flamande et le Brabant wallon. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dagnelie Raphaël, samedi 21 août 2021, 11:39

    Le secteur Horeca bruxellois est la victime des ministres du gouvernement bruxellois.

  • Posté par Albin S. Carré, vendredi 20 août 2021, 22:30

    Fuir Bruxelles est "la" seule solution pour vivre agréablement et/ou développer une activité. Vous serez débarrassés des ps-écolos-bobos-groen-one brussels-etc... tordus à mort qui se débrouilleront avec leurs fournisseurs de farine et de gazon d'Anderlecht, Bruxelles, Forest, St-Josse, Molenbeek, Jette, Koekelberg, et les autres...

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs