Accueil Société

Horeca, vaccination obligatoire, boîtes de nuit… tout ce qui change (ou pas) après le Codeco

Presque rien ne bouge à Bruxelles, mais en Wallonie et en Flandre, de nombreuses libertés vont être retrouvées dès le 1er septembre.

Temps de lecture: 3 min

Un nouveau Codeco a eu lieu, voici les mesures qui ont été annoncées. Il faut d’abord bien préciser que la plupart de ces mesures ne s’appliquent pas à Bruxelles où l’on garde (pour l’essentiel) la situation actuelle vu les chiffres inquiétants de l’épidémie dans la capitale.

À partir du 1er septembre, en Wallonie et Flandre, il n’y aura plus de restrictions dans l’horeca (heures de fermeture, nombre de personnes par table, interdiction du service au bar) à l’exception du port du masque pour le personnel et lors des déplacements à l’intérieur. Le masque reste aussi obligatoire dans les magasins et les centres commerciaux, les salles de conférences, les auditoires et les lieux de culte. Même topo pour les bibliothèques, les marchés, certaines rues commerçantes, les brocantes ou les foires en fonction des décisions des autorités compétentes. Pas question non plus d’enlever le masque dans les transports en commun et les gares.

À partir du 1er septembre, l’utilisation du masque n’est par contre plus obligatoire dans les locaux accessibles au public d’entreprises, d’administrations publiques ou d’associations et du secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel pour des événements et fêtes privés accueillant moins de 200 spectateurs à l’intérieur et moins de 400 spectateurs à l’extérieur, à moins que les autorités locales n’en décident autrement.

Il sera autorisé de danser dans toutes les fêtes organisées par un particulier comme les mariages. Cela ne s’applique pas aux thés dansants, discothèques et night-clubs. Les night shops peuvent retrouver leurs horaires habituels.

Invitez autant que vous voulez

La règle des huit personnes maximum que l’on peut recevoir chez soi disparaît. Il n’y a plus de limite.

Il n’y aura plus de restrictions pour tous les événements en intérieur de moins de 200 personnes et de moins de 400 personnes en extérieur. Pour les événements réunissant plus de monde que ces limites, il faudra respecter les règles actuelles de distanciation ou demander un covid safe ticket. Ce seuil passe à 500 personnes en intérieur et 750 en extérieur au 1er octobre.

À partir du 1er octobre, les boîtes de nuit peuvent rouvrir selon des protocoles qui seront définis pour le 10 septembre. Il sera aussi de nouveau possible de danser dans les bars.

La vaccination obligatoire pour les prestataires de soins se précise

Enfin, le Comité de concertation a validé le principe d’imposer la vaccination complète à l’ensemble des prestataires de soins, y compris les indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soin. Les ministres de la Santé publique et de l’Emploi sont invités à consulter les organisations représentatives des employeurs et des travailleurs dans les secteurs public et privé des soins de santé sur l’opérationnalisation de cette obligation vaccinale et sur les conséquences d’un éventuel refus de s’y conformer et à prendre ensuite les initiatives législatives nécessaires. Un rapport est attendu mi-septembre.

Le seuil minimum de 70 % de vaccination complète de la population devrait être atteint dans toutes les communes du pays, comme étape intermédiaire vers une vaccination complète de toute la population du pays.

Codeco

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par RC Peeters, dimanche 22 août 2021, 17:59

    L'Uttar Pradesh en Inde a connu lundi la plus forte baisse du nombre de nouveaux cas, l'État ayant limité les infections à seulement 17, ce qui en fait le nombre de cas quotidien le plus bas jamais enregistré. L'Uttar Pradesh a limité le nombre de cas quotidiens à moins de 100 depuis plus de 5 semaines maintenant. Hier cet Etat de 230 millions d'habitants a eu 17 cas ! Et il est toujours sous la barre des 100 depuis 38 jours, avec 14 semaines de baisse successives ! La positivité (Nb de tests positifs/Nb de tests total) est à moins de 0,01% !! Alors qu'il était à 16,84% en avril ! Cet Etat, contre l'avis du gouvernement central, a choisi de traiter à l'Ivermectine, hydroxychloroquine, antibiotique et zinc depuis le mois d'avril et les résultats sont là, à la face des scientifiques corrompus, de l'OMS, de l'EMA et des médecins corrompus de cette planète ! Le nombre de cas actifs dans l'État le plus peuplé s'élève désormais à 419, contre son pic à 3 10 783 cas le 30 avril. https://www.news18.com/news/india/at-17-uttar-pradesh-logs-lowest-ever-daily-covid-figure-active-caseload-drops-to-419-4093550.html

  • Posté par massacry olivier, dimanche 22 août 2021, 23:09

    Et hops de retour de vacances, les bagages à peine poser, le croisé de mauvaise foi Peeters se remet au boulot, pas une minute à perdre pour se fonctionnaire zélé des fakes news et autres intox. Ici comme d'habitude on à droit à un copier-coller, ou plus exactement à deux. Une partie de l'info provient bien de l'article de news 18, mais celui-ci ne fait aucune mention des divers potions magiques telles que l'ivermectine et compagnie. Non! Ce passage provient mot pour mot d'un tweet sur VK de...Silvano Trotta. Et oui encore de la manipulation façon Peeters, et oui encore du Francesoir dans les parages. Bref rien de neuf sous le soleil. Quant à la situation de l'Inde, aucun mots sur la vaccination massive de ces dernières semaines, aucune mots indiquant que cette vaccination est justement la plus importante dans l'etat de l'Uttar Pradesh ( https://www.mohfw.gov.in/pdf/CummulativeCovidVaccinationReport21August2021.pdf), pas un mots non plus sur les politiques de confinements prises en Inde, pas un mot non plus sa la censure qui plane en Inde sur les chiffres et la politiques sanitaires, < Dans l’Uttar Pradesh, un État dirigé par un proche du Premier ministre, des journaux critiquant le gouvernement font l'objet d’enquête policière78. Dans d'autres États de l'Inde tels qu'Andaman, le Chhattisgarh, le Manipur et Goa, les journalistes auront beaucoup de difficultés à faire leur travail et nombre d'entre eux seront arrêtés> (wikipedia).

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 22 août 2021, 18:15

    Revenu de vacances, M. Pe(e)ters? Cela ne vous a clairement pas servi à grand chose.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko