Accueil Monde Asie-Pacifique

Evacuation d’Afghanistan: un troisième C-130 belge en route

Il doit atterrir au Pakistan, d’où il effectuera des missions.

Temps de lecture: 2 min

Le troisième avion de transport C-130H Hercules, dépêché par la Belgique pour participer à l’opération «Red Kite» (cerf-volant rouge) d’évacuation d’Afghanistan, a quitté samedi matin l’aéroport de Larnaca à Chypre à destination d’Islamabad, la capitale pakistanaise, révèle un site permettant de suivre en direct les mouvements aériens. À lire aussi Afghanistan: une évacuation belge chaotique

Cet appareil, le plus ancien de la flotte des C-130 belges - immatriculé CH-01, il a été livré le 25 juillet 1972 -, avait décollé vendredi matin de l’aéroport militaire de Melsbroek. Il a passé la nuit à Larnaca avant de redécoller samedi en direction du Pakistan, selon le site ASD-B.

L’envoi de cet avion supplémentaire avait été confirmé vendredi par la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder. Il s’agit d’épauler les deux avions déjà présents à Islamabad pour effectuer des rotations vers l’aéroport international de Kaboul et exfiltrer des centaines de personnes (282 Belges et membres de leurs familles, six Luxembourgeois, dix personnes bénéficiant d’une protection de la part de la Belgique et onze autres disposant d’un permis de séjour) ainsi que des Afghans menacés par le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan. «Nos C-130 ne sont plus tout jeunes» et ne sont donc pas à l’abri de pannes, avait expliqué Mme Dedonder à propos des cinq appareils quasi-cinquantenaires en service au sein de la Force aérienne.

À lire aussi Afghanistan: les talibans font pressentir une nouvelle crise migratoire

Un quatrième avion

La Belgique a engagé un quatrième appareil de transport dans l’opération «Red Kite», l’unique Airbus A400M luxembourgeois. Cet appareil opère au sein d’une escadrille binationale belgo-luxembourgeoise de transport aérien, la BNU A400M, qui comptera à terme huit appareils basés à Melsbroek.

Il n’est pas prévu qu’il effectue des rotations entre Islamabad et Kaboul, mais il pourrait ramener des personnes évacuées d’Afghanistan en Belgique.

À lire aussi L’Afghanistan est notre fiasco

 

À lire aussi Afghanistan: une évacuation belge chaotique

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une