Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2020 : un appart, un chèque et une voiture pour la première médaillée olympique du Turkmenistan

La vice-championne olympique, qui entre dans l’histoire de son pays, s’est vu offrir plusieurs récompenses suite à son exploit. Une cérémonie a été organisée en son honneur.

Temps de lecture: 2 min

La première médaillée turkmène aux Jeux Olympiques, l’haltérophile Polina Guryeva, a reçu un appartement, une voiture et 50.000 dollars pour récompenser ses performances, lors d’une cérémonie organisée samedi à Achgabat.

Guryeva, 21 ans, qui a décroché la médaille d’argent dans l’épreuve des 59 kilos à Tokyo, est la première sportive de son pays à obtenir une médaille olympique. Le tireur turkmène Marat Niyazov avait bien obtenu l’argent aux Jeux de Rome en 1960, mais c’était alors sous la bannière de l’Union soviétique.

Une luxueuse Lexus, entre autres

Les célébrations en l’honneur de Guryeva ont été conduites par l’entraineur honorifique du Turkmenistan, Serdar Berdymoukhamedov, fils du dirigeant du pays Gourbangouly Berdymoukhamedov.

Guryeva, qui est d’ethnie russe, s’est vue remettre trois boîtes de bois laqué blanc. L’une contenait les clés d’un appartement de trois pièces dans la capitale, la deuxième celles d’une luxueuse Lexus alors que 50.000 dollars se trouvaient dans la troisième.

Le Turkmenistan, pays de six millions d’habitants assis sur de gigantesques réserves de gaz, a obtenu son indépendance en 1991 lors de l’effondrement de l’Union soviétique. Le pays est souvent dénoncé par les organisations de défense des droits humains comme l’un des pires violateurs des droits civiques, religieux et de la liberté de la presse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb