Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: l'armée belge a évacué environ de 170 personnes de l’aéroport de Kaboul

Ce samedi, un premier avion de transport C-130H Hercules de l’armée belge avait permis d’évacuer plus de 80 personnes. Un deuxième C-130 a atterri à Islamabad en provenance de Kaboul. Les deux avions ont permis d'évacuer environ 170 personnes.

Temps de lecture: 2 min

Les avions de transport C-130H Hercules de l’armée belge ont exfiltré samedi en deux vols quelque 170 personnes d’Afghanistan vers le Pakistan, a annoncé le gouvernement fédéral, organisateur de cette opération d’évacuation.

Deux vols de C-130 ont eu lieu entre l’aéroport international Hamid Karzaï de Kaboukl et Islamabad, la capitale pakistanaise qui sert de base arrière à l’opération «Red Kite» (cerf-volant rouge) lancée lundi par le gouvernement fédéral après la prise Kaboul par les Talibans.

«Le deuxième C-130 belge a atterri à #slamabad depuis Kaboul. Premier bilan de la journée : environ 170 personnes, dont de nombreux Belges et Néerlandais, ont été mis en sécurité», ont indiqué les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Sophie Wimès (MR) et Ludivine Dedonder (P), ainsi que le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), sur Twitter.

« Une progression positive »

«Une progression positive que nous espérons encore faire évoluer», ont ajouté les trois membres du gouvernement fédéral, alors que trois C-130 sont désormais à pied d’oeuvre à Islamabad pour poursuivre, dans des conditions extrêmement difficiles, l’évacuation de centaines de personnes (282 Belges et membres de leurs familles, six Luxembourgeois, dix personnes bénéficiant d’une protection de la part de la Belgique et onze autres disposant d’un permis de séjour) ainsi que des Afghans menacés par le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan.

Un C-130 a une capacité maximale de 96 passagers - mais les limitations font que ce nombre peut être réduit lors des vols d’évacuation pour des raisons de sécurité.

Vendredi, un premier vol de C-130 avait permis d’évacuer seize Belges de Kaboul, alors qu’un second vol avait dû repartir à vide.

Quatre rotations étaient prévues samedi entre Kaboul et Islamabad; mais l’exécution des missions est notamment tributaire de la situation à l’aéroport international Hamid Karzaï de Kaboul et des créneaux ("slots") accordés par l’armée américaine qui contrôle cette installation, seule porte d’entrée et de sortie pour les vols étrangers.

À lire aussi Afghanistan: l’opération d’évacuation tourne à la galère

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Charlot Michel, samedi 21 août 2021, 16:56

    " l'armée belge a évacué environ de 170 personnes "

  • Posté par THIBAUT Eric, samedi 21 août 2021, 15:36

    Je pensais qu'on avait mis le dernier C130 à la retraite ? Comme quoi, ces vieux chevaux de trait, bien entretenus et bien servis, peuvent encore faire du bon boulot.

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 21 août 2021, 16:09

    @ Thibaut. C'est ce que je me dis tous les jours.

Plus de commentaires
Sur le même sujet (3)

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une