Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: au moins 200 Belges et leurs proches déjà évacués par l’armée belge

Après des débuts difficiles, l’opération d’évacuation de civils de Kaboul est montée en puissance ce samedi. Mais les Afghans du secteur humanitaire n’ont toujours pas réussi à rejoindre l’aéroport.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Après des débuts difficiles ce vendredi, l’opération « Red Kite » a réussi à monter en puissance ce samedi. Même si un premier C-130 n’a pas reçu l’autorisation d’effectuer sa mission à cause de l’encombrement de l’espace aérien, un deuxième C-130 a pu, ce 21 août, évacuer de Kaboul vers Islamabad 57 Belges et 27 Néerlandais. Un troisième appareil du même type a ensuite pu décoller avec 17 Belges et 65 Néerlandais à son bord, et un quatrième vol était en cours en début de soirée avec un nombre non-précisé de passagers.

La veille, seuls 34 personnes, des Belges et leurs « ayants droit » (conjoint ou enfants n’ayant pas nécessairement la nationalité belge) avaient pu quitter Kaboul grâce à un vol belge et un vol néerlandais. Ces 34 passagers se sont posés ce samedi après-midi à Schipol, l’aéroport d’Amsterdam via un vol de la force aérienne néerlandaise parti d’Islamabad.

Respect des procédures

Un agent de liaison belge est en poste à Schipol pour faciliter les opérations de retour vers notre pays. Les passagers belges devaient être ramenés en bus en Belgique jusqu’à la caserne de Peutie, proche de l’aéroport militaire de Melsbroek. Ils devront y remplir les formalités d’entrée sur le territoire : des agents de la police fédérale et des responsables de Fedasil vérifieront que leurs documents sont en règle et que les procédures sont bien respectées.

À lire aussi Afghanistan: les germes d’une rébellion face aux talibans

Lors d’un briefing ce samedi, on sentait donc du côté des Affaires étrangères belges et de la Défense une vraie satisfaction à annoncer que « Red Kite », cette opération qui vise à évacuer de Kaboul les ressortissants belges, leurs proches, mais aussi des Afghans ayant travaillé pour des organisations internationales et des défenseurs des droits humains et des droits des femmes, avait pu faire quitter l’Afghanistan à au moins 200 personnes. Il y a quelques jours, le gouvernement belge avait annoncé qu’il prévoyait d’évacuer 580 personnes, dont 344 Belges et 222 Afghans. Un nombre non-précisé de ces personnes ont cependant signalé qu’elles préféraient finalement rester sur place pour ne pas abandonner leur famille.

Le chaos demeure à l’aéroport de Kaboul

Le très gros bémol de cette opération, c’est que les Afghans des ONG et autres organisations humanitaires figurant sur les listes belges n’ont jusqu’ici pas réussi à rejoindre l’aéroport international de Kaboul. Plusieurs des entrées de l’aéroport ont en effet été fermées (dont l’une à cause d’une alerte à la bombe), et un grand chaos régnait toujours. Et même si l’équipe belge présente sur place, regroupant des militaires et du personnel des Affaires étrangères, allait renforcer, elle n’a absolument pas les moyens de monter des opérations pour exfiltrer ces Afghans qui se sentent menacés par les talibans.

À lire aussi Afghanistan: les femmes s’effacent et sont effacées

Lors d’une réunion de l’Otan ce vendredi, la ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès (MR) a, comme d’autres ministres européens, plaidé pour que les troupes américaines continuent à sécuriser l’aéroport de Kaboul jusqu’à la fin des évacuations prévues par les pays alliés.

À lire aussi L’Afghanistan est notre fiasco

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par OPDEBEECK Jean-Marie, samedi 21 août 2021, 23:02

    Bravo les Belges ! Comme d'habitude, j'entends déjà sarcasmes et ricanements, mais quand c'est bien, c'est bien !!!

  • Posté par Otte Gérard, samedi 21 août 2021, 23:31

    Bien sûr que c'est bien et bravo aux équipages et à nos bons vieux Lockheed C130H éprouvés sur les terrains les plus ingrats, proches de la pré-retraite dont le rugissement des turboprop étoufferont les sarcasmes. Bravo pour ces missions incertaines dans un contexte inédit.

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 21 août 2021, 19:55

    des belges ?Ceux qu on a vu descendre des avions avaient l air de tout , sauf de belges, robes longues pour les hommes etc ,ça va encore être facile pour les intégrer et les faire bosser

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 22 août 2021, 9:06

    Lebowski, comme si ils n allaient être au CPAS, 50.000 familles sont en attente d un logement social, et votre résumé est réducteur on n est pas l un ou l autre

  • Posté par LEBOWSKI Jeffrey, samedi 21 août 2021, 23:29

    Je préfère de loin un Belge qui fuit la tyrannie bronzé, habillé avec un pakol, une kurtha et un sarouel qu'un gros naze complètement con , abreuvé à la carapils, gavé à la fricadelle, à l'esprit fermé et à la langue fourchue.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une