Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: la précarité, obstacle majeur à la vaccination

Les chiffres sont sans appel : le taux de vaccination et le niveau socio-économique sont étroitement liés. Les experts martèlent : Bruxelles aurait dû prendre cela en compte pour élaborer sa stratégie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Depuis quelques semaines, la Région bruxelloise est pointée du doigt comme le « petit mouton noir » du covid. Ce qui a été acté vendredi dernier, lors du comité de concertation. Alors que la Flandre et la Wallonie auront droit, au 1er septembre, à un nouveau tour d’assouplissements, Bruxelles n’en profitera pas. La majorité des mesures sanitaires y seront maintenues, au moins pour un mois. En cause : les chiffres, qui ont mauvaise mine. A la fois au niveau de la reprise de l’épidémie (admissions à l’hôpital en hausse de près de 30 % sur une semaine, pour n’en citer qu’un). Mais également du côté du taux de vaccination global, jugé trop faible.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

100 Commentaires

  • Posté par Kovacs Claude, lundi 30 août 2021, 18:28

    Arrêtez de dire des conneries à relents racistes, racisme qui se lâche allégrement dans ces commentaires ! Ma famille et nos proches somme une quinzaine, au bas mots, éduqués, universitaires, avec un bon emploi et un arbre généalogique remontant ) plus de 2 siècles, et nous nous méfions d'un vaccin 1/ qui est toujours en autorisation PROVISOIRE 2/ beaucoup de femmes vaccinées de notre entourage proche ont des GRAVES problèmes de menstruations (depuis plusieurs mois, rejetées et négligées, "c'est normal") donc ne faites pas croire que cela n'a aucun impact sur la fécondité. 3/ encore quelques cas proches, caillots aux yeux et cécité, thromboses Alors non, désolé, nous ne sommes pas dans votre petit répertoire, mais des gens lisant les dernières nouvelles des scientifiques outre-manche réfléchissent.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, lundi 23 août 2021, 22:00

    Si on leur donne à chacun 1.000.000 d'Euros, sans condition. Se feraient-ils vacciner ? La réponse est dans la question. C'est simple.

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 28 août 2021, 8:36

    Joute,il existe un moyen bien simple ,se poster aux bureaux des CPAS, pourquoi connaissent ils bien le chemin pour y aller?

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 25 août 2021, 16:40

    Ca, c'est vous. Mais ce n'est pas vrai pour des populations laissées pour compte, précarisées, ne lisant pas, ne comprenant pas une langue européenne et vivotant comme ils peuvent. La gratuité du vaccin peut déjà être un obstacle: si c'est gratuit, c'est bon pour l'état et mauvais pour eux. Gratuit, c'est pas bon. Et puis, est-ce hallal?

  • Posté par Foucart Jean-louis, lundi 23 août 2021, 19:07

    De l’incohérence et partialité de la rédaction du Soir qui ne veut pas voir la liaison évidente entre la vaccination et les communes à majorité de populations musulmanes… DANS « LE SOIR » du 18 mai 2021 VERONIQUE LAMQUIN ÉCRIT : « LES 3/4 DE LA POPULATION BRUXELLOISE N’EST PAS D’.ORIGINE BELGE ». Dans Le Soir du 23 juillet 2021, Véronique Lamquin titre: Précarité obstacle majeur à la vaccination!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs