Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: Joe Biden n’exclut pas de prolonger la présence américaine

Les talibans menacent de « conséquences » en cas de départ retardé des troupes américaines.

Temps de lecture: 2 min

Le délai imparti aux troupes américaines pour quitter l’Afghanistan expire à la fin de ce mois. Toutefois, le président américain Joe Biden a déclaré dimanche soir qu’il menait des discussions sur une éventuelle prolongation de la présence américaine à Kaboul, ce que les talibans ne semblent pas voir d’un bon œil. Dans une interview accordée à la chaîne britannique Sky News, leur porte-parole, Suhail Shaheen, a parlé de « ligne rouge ».

« Le président Biden a annoncé qu’il retirerait toutes les forces militaires le 31 août. S’il outrepasse cette date, cela signifie qu’il étend l’occupation et ceci n’est pas nécessaire », a expliqué le porte-parole. Joe Biden est sous pression car l’évacuation des Occidentaux à Kaboul se révèle beaucoup plus difficile que prévu. « Si les États-Unis ou le Royaume-Uni demandent un délai supplémentaire pour poursuivre les évacuations, la réponse sera non. Ou il y aura des conséquences », a prévenu M. Saheen.

À lire aussi Afghanistan: défaite américaine, victoire chinoise? Pas si sûr

Le porte-parole des talibans qualifie de « migration économique » les images diffusées en début de la semaine montrant des Afghans s’accrochant à des avions pour tenter de fuir le pays.

« Je vous assure qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter ou d’avoir peur », a-t-il poursuivi. Les vidéos montrant des talibans allant de maison en maison et menaçant les citoyens ou les signalements de fermeture des écoles de filles ont également été rejetées par le porte-parole comme étant des fausses nouvelles.

À lire aussi Afghanistan: «Pour exporter la démocratie, il faut s’en donner les moyens»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Rabozee Michel, lundi 23 août 2021, 8:59

    "Les vidéos montrant des talibans allant de maison en maison et menaçant les citoyens ou les signalements de fermeture des écoles de filles ont également été rejetées par le porte-parole comme étant des fausses nouvelles." Mince, les Talibans ont été à l'école de Trump.

  • Posté par RENARD Michaël, lundi 23 août 2021, 7:51

    "Je vous assure qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter ou d’avoir peur". Ah bon ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une