Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: les talibans menacent d’empêcher les évacuations après le 31 août

A l’aéroport de Kaboul, des milliers de personnes tentent toujours de fuir le pays. Les opérations d’évacuation, belges notamment, se poursuivent dans un climat tendu et dangereux. Six rotations de C-130 belges sont prévues mardi.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Les opérations de rapatriement tournent à plein régime. Lundi, trois vols effectués par des C-130 belges ont atterri à Islamabad en provenance de Kaboul avec à leur bord respectivement 93, 115 et 110 personnes évacuées d’Afghanistan.

Sur les quatre rotations prévues lundi, la première a été annulée suite à une défaillance technique d’un des C-130, a-t-on appris à bonne source. Mardi, ce sont six rotations qui sont planifiées. « Aussi longtemps que nécessaire et possible, nous continuerons à assurer des vols », ont précisé lundi les ministres Wilmès (Affaires étrangères), Dedonder (Défense) et Mahdi (Asile et Migrations). « Sur place, la situation est volatile et l’accès à l’aéroport est très difficile. La tension est montée aux abords de l’aéroport ces dernières 24 heures », a précisé une source gouvernementale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 24 août 2021, 20:36

    Pourquoi prolonger, si la population afghane est dans le pétrin, c'est de sa faute en grande partie. Pendant 20 ans, ils n'ont pas fait grand chose pour combattre les talibans, c'était aux étrangers à gérer leur pays, même leurs forces de l'ordre se reposaient sur les étrangers. Nous ne pouvons pas rester dans ce pays et perdre des êtres qui nous sont chers alors qu'eux ne font pas grand chose. Maintenant, les talibans profitent bien sûr de la situation mais pour rappel, combien de fois, d'autres ont essayé d'imposer leurs idées avant (en regardant, notamment, la Russie aussi n'est arrivée à rien). Le grand problème que nous avons, c'est que certains de leurs sympathisants vont en profiter pour venir chez nous et faire des attentats. Pour rappel aussi, nous avons chez nous eu des malheurs et pour moi, la priorité va à eux, eux doivent être les premiers à avoir un logement, une aide financière, eux se décarcassent. Les Afghans juste l'aéroport et puis tout leurs est donné, logement, argent.... Nos enfants doivent remplir plusieurs conditions afin d'obtenir quelque chose et parfois c'est en prêt.

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, mardi 24 août 2021, 17:51

    Le Qatar n'a qu'à faire la demande aux talibans! Le Quatar ne peut pas refuser à l'occident de la faire, et les talibans ne peuvent normalement rien refuser à leurs alliés (complices?) qataris!

  • Posté par Martin Roland, mardi 24 août 2021, 11:07

    Des barbus barbares moyenâgeux armés de Kalach. qui imposent leur calendrier à la plus grande armée du monde et autres soldats bien équipés < NATO: faut il en rire ou en pleurer ??? Il est bien dommage que TSAHAL ne soit pas concernée: le Général Aviv Kokhavi aurait bien vite "solutionné" le problème dès le lendemain du 31 août ...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 24 août 2021, 15:25

    Il n'y aurait même pas eu de "calendrier" au 31 août. Et les 85.000 "combattants" Taliban n'auraient pas pu "reprendre" le contrôle d'une seule ville afghane... Mais l'armée "nationale afghane" est (était plutôt) très loin, très très loin, d'avoir atteint le niveau de Tsahal, c'est assez évident.

  • Posté par KOWALSKI Jean-Claude, mardi 24 août 2021, 10:45

    En refusant une prolongation des évacuations après le 31/08/21, je pense que les Talibans veulent : - encore plus humilier les Américains et les Occidentaux ; - faire passer un message au sein de leurs concitoyens qui ont collaboré avec les forces américaines et occidentales: regardez comment ils vous laissent tomber maintenant ? Enfin, je m'étonne qu'aucun journaliste n'évoque le fait que les autorités françaises ont repéré trois talibans qui s'étaient infiltrés parmi les afghans qui ont été évacués récemment vers la France (voir l'émission "c'est dans l'air" d'hier).

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs