Bruxelles: un véhicule pollue-t-il plus à 30 qu’à 50 km/h?

B9725679275Z.1_20201231114759_000+G3VHB2TT2.1-0

Rouler à 30 km/h est-il plus polluant que rouler à 50 km/h ? Oui, selon une nouvelle étude émanant du Cerema – Centre (français) d’étude et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement -, citée par La Dernière Heure. Cependant la réponse est plus nuancée que ce que l’on croit comme nous l’expliquions en décembre dernier peu avant l’instauration de la règle du 30 km/h dans la capitale.

« Une voiture thermique est optimisée pour des vitesses situées entre 50 et 80 km/heure », rappelait Joost Kaesemans, à l’époque directeur de la communication de la Febiac, la fédération des constructeurs automobiles. Les graphiques montrent en effet qu’à vitesse constante, une voiture consomme davantage et émet davantage de polluants à 30 qu’à 50km/heure. Mais ces mesures sont théoriques et ne tiennent pas compte de la situation du trafic.

Un véhicule maintient rarement le 30 à l’heure de manière constante. On estime qu’en semaine la vitesse d’une voiture circulant en milieu urbain oscille entre 12 et 20 km/h. Selon Bas De Geus, professeur à la VUB, « à 30 à l’heure, un conducteur va moins vite freiner et moins accélérer ; il émettra donc moins de polluants ». Pour Francesco Contino, professeur à l’UCLouvain, « il n’y a pas de réponse simple et l’argument de la qualité de l’air n’est ni positif ni négatif. Beaucoup dépend du comportement du conducteur. La diminution des freinages/accélérations est certainement positive ». Dernier argument, nuance enfin Kaesemans : « C’est lorsqu’il est chaud qu’un moteur émet le moins de polluants. Or, plus la vitesse est faible, plus le temps de réchauffement est long ». En termes de pollution, il y a donc bien match entre le 30 et le 50 km/h.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous