Accueil Belgique

«Impossible de faire confiance à Big Pharma»

Pour les non-vaccinés, les géants de l’industrie pharmaceutique sont dangereux et ne pensent qu’à gagner de l’argent sur le dos de la pandémie. En leur achetant les vaccins, l’Europe leur aurait signé un chèque en blanc. « Mais ils ont des comptes à rendre et sans eux, on n’aura jamais de traitement contre le covid », répliquent les experts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Pauline ne comprend pas qu’on puisse faire confiance aux géants pharmaceutiques alors qu’ils sont empêtrés dans des procès pour « mensonges et autres falsifications pour avoir lâché dans la nature des médicaments qui tuent les gens. » Jean-Michel Dogné, expert en pharmacologie, réfute cette dernière phrase même s’il dit comprendre les questions qui se posent autour du rôle des industriels. « Seulement, on ne peut pas déterminer soi-même qui est honnête et qui ne l’est pas. Ces industriels mettent aussi beaucoup de médicaments qui sauvent des vies sur le marché. Ce sont les mêmes firmes qui produisent les antibiotiques qui sauvent vos enfants, sans que vous vous préoccupiez de leurs bénéfices. » « Il ne faut pas oublier que l’innovation est extrêmement importante », complète Muriel Moser, immunologue à l’ULB. « Trouver des nouveaux médicaments coûte cher. Le bénéfice permet aussi d’aller plus en profondeur dans la science.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pire Bernard, mercredi 25 août 2021, 19:47

    Pour avoir côtoyé de près ce monde tant dans l'industrie que dans les organisations internationales, je peux apporter un témoignage. D'abord il y a le personnel scientifique dont les efforts sont tournés vers le bien-être du patient, la recherche, le souci de l'autre. En deuxième ligne, vous avez les businessmen, ceux dont le rôle est de faire de l'argent. Et devinez qui décide, qui oriente toute la stratégie ? Dans les organisations internationales ou autres, vous avez un autre cas de figure : des nababs comme Bill Gates, qui contribue pour beaucoup dans le financement, imposent leurs vues à la planète entière... Eux seuls, pas les scientifiques, pour le meilleur et parfois le pire. Bref, vous avez devant vous une société qui est dirigée par le roi fric. Bien sûr, il n'est pas immoral de gagner de l'argent mais l'actionnaire est maintenant devenu tout puissant. Ces multinationales ont une puissance de frappe qui dépasse le budget de certains états. Il est temps de faire comme pour la Standard Oil naguère : casser ces entreprises tentaculaires, ces structures dont le profit maximal est le seul credo, non seulement dans le BigPharma mais aussi dans d'autres secteurs.. Et revenir à une société plus humaine, moins consumériste, plus respectueuse de l'homme et de la nature. On en est loin...

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs