Accueil Société Enseignement

Rentrée scolaire: les mesures qui seront appliquées à Bruxelles et en Wallonie

C’est le taux de positivité des tests effectués par les voyageurs de retour de l’étranger qui a alerté les autorités.

Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

A quelques jours de la rentrée, la situation est préoccupante à Bruxelles. Tandis qu’en Wallonie, la situation est pour le moment beaucoup plus rassurante. C’est notamment le taux de positivité des tests effectués par les voyageurs de retour de l’étranger (ceux qui ont rempli un PLF) qui a alerté les autorités.

Une situation qui conduit tout droit, c’est historique, à une différence nette dans le choix de mesures préventives entre Bruxelles et la Wallonie. À l’issue d’une réunion au sommet mardi dernier, il a été décidé que des changements interviendront dans les règles sur le port du masque.

Dans le fondamental

En Wallonie, la règle est similaire à celle en vigueur dans l’horeca : « Le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs pour les membres du personnel dans tous les contacts qui ont lieu lorsqu’ils sont en mouvement ou qui ont lieu en dehors de la classe (exemples : circuler dans la classe pendant le cours dans l’enseignement primaire, circuler dans les couloirs, temps passé dans la salle réservée aux membres du personnel en dehors de la consommation des repas, etc.) ; le masque peut par contre être enlevé par les membres du personnel lorsqu’ils sont installés pour le cours, pour une réunion ou encore lors de la consommation des repas. »

A Bruxelles, « le masque reste obligatoire à l’intérieur pour les adultes (membres du personnel, tiers extérieurs, etc.) lors de tout contact (avec des adultes comme avec enfants) dans l’enseignement primaire et exclusivement lors des contacts entre adultes dans l’enseignement maternel. Les élèves ne doivent porter le masque en aucune circonstance ».

Dans le secondaire

La règle est similaire à celle de l’horeca en Wallonie  : « Le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs pour les membres du personnel et pour les élèves dans tous les contacts qui ont lieu lorsqu’ils sont en mouvement ou qui ont lieu en dehors de la classe (exemples : circuler dans la classe pendant le cours, circuler dans les couloirs, temps passé dans la salle réservée aux membres du personnel en dehors de la consommation des repas, etc.) ; le masque peut par contre être enlevé par les membres du personnel et par les élèves lorsqu’ils sont installés pour le cours, pour une réunion ou encore lors de la consommation des repas. »

Alors qu’à Bruxelles, « le masque reste obligatoire à l’intérieur pour les adultes (membres du personnel, tiers extérieurs, etc.) et pour les élèves lors de tout contact, en ce compris pendant le temps de classe ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs