Accueil Léna

Les Etats-Unis exportent des réfugiés afghans jusqu’en Ouganda, où la pauvreté croît

Washington traite le problème des réfugiés afghans avec un grand pragmatisme, c’est-à-dire en les confiant en premier lieu à d’autres pays. Si les gouvernements concernés ont des raisons très concrètes de faire cette faveur aux Américains, parmi les populations locales souvent écrasées par la pauvreté, cette décision soulève des tensions.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La secrétaire d’Etat aux réfugiés ougandaise savait probablement que sa déclaration aurait l’effet d’une bombe. Esther Anyakun a annoncé cette semaine que son pays attendait l’arrivée de 2.000 Afghans. Au moins une partie d’entre eux seront hébergés dans des hôtels : ces arrivants sont en effet des membres de haut rang du gouvernement renversé par les talibans qui ne pourraient être logés dans les camps existants. « Pas un centime de l’argent du contribuable ougandais ne sera dépensé », s’est-elle empressée d’ajouter face aux journalistes. Les Etats-Unis vont assumer toutes les dépenses, et la prise en charge devrait être limitée à trois mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pasque Roger, vendredi 27 août 2021, 19:04

    " Washington traite le problème des réfugiés afghans avec un grand pragmatisme " pour ma part j'aurais plutôt écrit " avec un grand égoïsme ". C'est plutôt une manière de refiler la patate chaude à d'autres qui n'ont pas les moyens de refuser. En un mot c'est odieux mais bien dans la manière de ces parangons de vertu qui ne sont en fait que de vulgaires hypocrites.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs