Accueil Léna

Oksana Lyniv: «J’espère que beaucoup plus de femmes pourront vivre des expériences comme la mienne»

Première femme à diriger l’orchestre du Festival de Bayreuth, l’artiste ukrainienne ne craint pas ses collègues masculins : « Dans dix ans, tout aura changé. »

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Dans l’obscurité absolue du théâtre du Festival de Bayreuth, où les portes sont verrouillées pendant les représentations, le chef d’orchestre est un peu comme un astronaute solitaire. Enfermé dans la coquille conçue par Wagner, il n’a aucun contact avec le monde extérieur. En 145 ans, 92 chefs d’orchestre ont réussi ce tour de force, dont une seule femme, l’Ukrainienne Oksana Lyniv, née en 1978, à qui le festival le plus conservateur du monde (on n’y joue que des œuvres wagnériennes) a confié son titre inaugural post-pandémie, Le Vaisseau fantôme (la dernière représentation a eu lieu le 20 août).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 24 août 2021, 22:02

    Cette personne est certainement un très bon chef d'orchestre. Qu'elle soit homme ou femme n'a aucune importance. Alors pourquoi axer cet article sur ce qui n'importe pas?

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 27 août 2021, 8:39

    Chalet, exactement pourquoi quand on rêve d égalité signaler si c est un homme ou une femme

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs