Accueil Culture Musiques

Lorde: solaire, grandie, libérée

Solar Power

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

C’était en 2013, avant qu’une certaine Billie Eilish vienne prendre toute la lumière. Lorde n’avait que 16 ans et son premier album, Pure Heroine, vendu à 5 millions d’exemplaires, était un modèle de maturité pour une ado n’ayant même pas un frère comme Finneas pour lui composer ses chansons. La chanteuse néo-zélandaise, auteure et compositrice, publie cette semaine son troisième album après avoir annoncé vouloir faire une pause en 2019 (suite à la mort de son chien !). La revoici donc, à 24 ans, solaire, grandie, libérée aussi (à voir la pochette audacieuse), avec douze chansons écrites et produites avec Jack Antonoff. Délaissant l’électro au profit d’une production plus organique, Lorde se révèle ici plus lumineuse, appréciant le fait d’être entourée de nombreuses choristes. Sa voix, comme sur « The Man With The Axe », continue de nous faire frissonner. Un beau et grand disque à coup sûr !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs