Annexions: Netanyahou devrait temporiser

Un panneau à Jérusalem montre les deux hommes qui vont décider des annexions de territoires palestiniens par Israël
: Trump et Netanyahou.
BelgaImage
xxx
Mahmoud Abbas, le président palestinien, lors d’un discours à Ramallah, le 19 mai dernier
: les députés belges ont adopté, en commission des Affaires étrangères, le principe d’une reconnaissance de l’Etat de Palestine.
Le parti travailliste (Avoda à l’époque) mené par l’ex-général Yitzhak Rabin glanait son dernier succès en 1992.
Le tribunal de Genève a conclu que Robert Hirsch «
 avait fait de son activité coupable sa profession
».
RTX7H1EK
Ethgar Keret nous déstabilise, tout simplement.
Etgar Keret cop Patrice Normand
90635669_211511216866168_6427553175623958528_n
FILES-ISRAEL-POLITICS-VOTE
Le site du mur des Lamentations est désormais fermé
: en Israël, les règles dictées par le gouvernement sont appliquées à la lettre par le grand rabbinat.
Le prince Charles a été testé positif au coronavirus.
Yishaï Sarid
: «
A mesure que la Shoah s’éloigne, l’art et la littérature auront un rôle de plus en plus important.
»
RTS36R58
Le premier chapitre de «Le monstre de la mémoire»
Des manifestants se sont réunis, jeudi, devant le bâtiment de la Knesset à Jérusalem, pour dénoncer la décision prise par le président de l’Assemblée, Yuli Edelstein.
Benny Gantz (à g.) a repris la main pour la formation d’un nouveau gouvernement. Mais Binyamin Netanyahou fait de la résistance...
SPAIN-MOROCCO-ITALY-FRANCE-HEALTH-VIRUS
Image=d-20190920-3W6A04_high
Binyamin Netanyahou croyait l’avoir emporté, pas son parti et ses alliés ne disposent que de 58 sièges sur 120. Et les quatre partis de l’opposition semblen tdécidés à faire valoir leur majorité en sièges…