Accueil Société

«Confusion» à Spa: des Afghans regroupés avec des sinistrés des inondations

Le cabinet du secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi parle de « confusion ».

Temps de lecture: 4 min

Ce lundi 23 août, 27 réfugiés afghans sont arrivés au Centre de villégiature et de loisirs de la Défense (OCASC) de Spa, annonce la bourgmestre de la cité thermale Sophie Delettre (MR) dans un communiqué. « À la surprise des autorités politiques spadoises, les réfugiés n’étaient pas du tout encadrés par Fedasil et ces familles afghanes arrivées avec de nombreux enfants ont donc dû être accueillies voire être nourries par les sinistrés des inondations également présents sur place », regrette-t-elle, se disant « scandalisée » par cette situation.

« J’ai immédiatement contacté une ASBL active dans notre région afin de leur procurer des vivres, de quoi se laver et de quoi habiller les familles. Une chose pas tellement aisée si l’on sait qu’un bon nombre de mes concitoyens se trouvent également au bord du gouffre suite aux sinistres encourus au mois de juillet », poursuit la bourgmestre. « Et comme si la situation n’était pas déjà suffisamment compliquée avec le Covid, les inondations et la charge supplémentaire suite à l’ouverture d’un nouveau centre d’accueil à Sol Cress et ses 200 demandeurs d’asile, j’apprends que 86 nouvelles personnes devraient encore prochainement arriver à l’OCASC. Si ces dernières sont aussi bien encadrées que celles arrivées hier, ce sera la catastrophe totale ! », craint-elle.

Les explications de secrétaire d’Etat à l’Asile

Sollicité par Belga, le cabinet du secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi (CD&V) parle de « confusion », « car il existe également un centre d’accueil à Spa ». « Comme cela a déjà été dit à plusieurs reprises, l’accueil des personnes ayant travaillé pour la Défense est assuré par la Défense », rappelle la porte-parole de M. Mahdi, invitant donc la bourgmestre à prendre contact avec l’armée. « Ces 27 personnes n’ont pas été affectées à un lieu d’accueil via Fedasil. Au cas où un soutien serait nécessaire pour l’orientation, Fedasil est toutefois disposé à le faire ». « C’est dommage qu’à l’heure où tout le monde est dans la gestion de crise, il y ait peu d’espace de compréhension pour le personnel de la Défense qui use de tous les moyens possibles pour évacuer les gens. Fedasil n’est pas habilité à cet égard, mais a déjà mis du personnel à disposition ce (mardi) matin pour assister les interprètes et les fixeurs de la Défense. En cas de besoin, nous devons nous soutenir les uns les autres. Fedasil l’a également fait en libérant des places d’asile après les inondations à Spa, pour les habitants qui ont tout perdu », conclut le cabinet.

Une source à la Défense indique de son côté que ces personnes sont arrivées à Spa en vertu d’un protocole d’accord conclu début mai entre les Affaires étrangères, l’Asile et la migration et la Défense. Celui-ci stipule que la Défense s’accorde à prendre en charge les personnes qui ont travaillé pour elle. Dans le cas présent, il s’agit avant tout d’interprètes et de leur famille directe. Tous les contacts ont été établis afin de les intégrer au mieux, assure cette source.

Dans l’après-midi, Fedasil a confirmé à Belga qu’une de ses équipes est actuellement sur place, au centre de la Défense « Vecqueterre », pour un premier examen médical et social des personnes accueillies. « Nous vérifions aussi si elles ont des besoins spécifiques », a ajouté l’agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile.

Le débat devrait revenir jeudi lors d’une commission conjointe Intérieur, Relations extérieures et Défense à la Chambre pour un échange de vues sur la situation en Afghanistan et ses conséquences. La députée MR Kattrin Jadin, avertie par la bourgmestre de Spa, annonce qu’elle remettra le sujet sur la table. « Bien que la situation en Afghanistan soit très délicate en ce moment et que nous avons probablement tous une compréhension pour le rapatriement de familles afghanes qui craignent la mort dans leur pays d’origine, l’option de relocaliser ces réfugiés à Spa, commune frappée par les récentes inondations, n’est dans le contexte actuel pas concevable », estime-t-elle. « La Ville de Spa a déjà largement atteint ses limites de capacité d’accueil après l’ouverture du nouveau centre à Sol Cress. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Le Cynique, mardi 24 août 2021, 19:21

    Qu'ils se mettent au boulot pour aider les sinistrés.Au moins ils serviront à quelque chose!

  • Posté par Barry Luc, mardi 24 août 2021, 19:07

    efficacité à la belge .....

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 24 août 2021, 18:53

    Arrivée par cargaisons de c130 pour de la main d'oeuvre à pas cher?

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 24 août 2021, 18:08

    Si il y a eu la même "confusion " pour vérifier leurs antécédents, ça promet

  • Posté par Druide David, mardi 24 août 2021, 17:53

    le pays du surréalisme!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko