Accueil Monde Europe

La Grèce prend de nouvelles restrictions pour endiguer l’«épidémie des non-vaccinés»

La Grèce a annoncé mardi de nouvelles mesures restrictives dans les lieux de divertissement et de travail et la fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19.

Temps de lecture: 2 min

A partir du 13 septembre et jusqu’au 31 mars 2022 », de nouvelles mesures de « dépistage obligatoire seront appliquées aux non vaccinés », a déclaré Vassilis Kikilias, le ministre grec de la Santé, cité dans un communiqué à la suite d’une conférence de presse.

Plus particulièrement, l’entrée dans les cafés, les bars, les restaurants ou les clubs de sport ne sera autorisée qu’aux personnes vaccinées ou à celles non-vaccinées présentant un certificat de contamination par le Covid-19 dans les six derniers mois prouvant leur rétablissement.

Concernant cinémas, théâtres ou musées, l’entrée restera accessible aux non-vaccinés, à condition que ceux-ci présentent un résultat de test rapide (antigénique) négatif effectué dans les dernières 48 heures.

« Une épidémie de non vaccinés »

« Plus de 90 % des patients en soins intensifs contaminés par le nouveau coronavirus sont non-vaccinés », a déploré le ministre, soulignant que « les données hospitalières des deux derniers mois montrent qu’on parle d’une épidémie de non vaccinés ». Il espère que ces nouvelles mesures vont conduire à l’accélération du rythme des vaccinations qui a ralenti pendant l’été.

« Ces mesures ne sont pas punitives », a assuré Vassilis Kikilias, précisant toutefois que les tests rapides jusqu’ici administrés gratuitement, seront à partir du 13 septembre à la charge des particuliers. Leur prix est fixé à 10 euros dans un pays où le salaire minimum brut est de 650 euros.

Tests rapides au travail, à l’école

Concernant les employés non-vaccinés du public comme du privé, ils devront réaliser un test rapide une à deux fois par semaine en fonction de leur profession, tout comme les étudiants dans les universités. Les élèves du primaire ou du secondaire recevront, quant à eux, des kits gratuits pour s’auto-tester.

Il y a deux mois, la Grèce avait annoncé l’obligation de se faire vacciner pour le personnel soignant à compter du 1er septembre. Environ 5,6 millions des 10,7 millions d’habitants de la Grèce ont été entièrement vaccinés, selon les chiffres officiels. Le gouvernement tend à « un taux de vaccination de 80 % » et à « atteindre le niveau des autres pays européens, comme l’Espagne et le Portugal », a souligné le ministre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une