Accueil Société

Coronavirus: l’ombre du variant delta plane sur la rentrée scolaire

Si les enfants sont beaucoup moins à risque de développer une forme grave du covid, ils ne sont pourtant pas totalement à l’abri de complications. Le variant delta, plus contagieux, oblige à envisager une rentrée des classes sous haute surveillance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Plutôt épargnés jusqu’ici, nos chers enfants sont-ils la prochaine cible du variant delta désormais dominant, deux à trois fois plus contagieux que les souches précédentes ? Selon une modélisation de l’institut Pasteur, au rythme où vont les choses et à la faveur de la protection induite par les vaccins pour leurs aînés, les mineurs pourraient représenter la moitié des cas de covid en septembre en France.

L’incidence galopante du covid parmi les plus jeunes se reflète aussi dans les chiffres belges de l’institut de santé publique Sciensano : le nombre d’enfants de moins de dix ans contaminés a augmenté ces dernières semaines pour atteindre 8,8 % des tests positifs. Pour rappel, cette catégorie d’âge n’est pas éligible à la vaccination – pour l’heure en tout cas, dans l’attente des résultats de larges essais cliniques des vaccins de Pfizer et Moderna menés sur les moins de 12 ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par ADAM Jean-Victor, dimanche 29 août 2021, 14:37

    Le Pacte d'Excellence plâne aussi sur la rentrée et quand on voit les résultats du test de médecine, il y a encore du chemin à faire.

  • Posté par Robinson Richard, samedi 28 août 2021, 12:02

    Ceux qui refusent de se faire vacciner ne soutiennent pas la solidarité de protection de la société contre la propagation du Covid et ne devraient donc pas bénéficier de la solidarité de la finance médicale lorsqu'ils contractent le Covid.

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, samedi 28 août 2021, 18:32

    Quand le consentement éclairé est requis pour être vacciné, malheur à l'égoïste qui refuse de l'être, même si on n'en connaît pas les raisons, qui peuvent être bonnes! Quand certains accueillent des migrants sous leur toit, malheur à eux, qui sont solidaires...La solidarité peut aussi être à géométrie variable. Une petite dernière: quelle solidarité avec les caissières des grandes surfaces quand on leur préfère le scan pour en faire des métiers non essentiels! L'hypocrisie est partout!

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 27 août 2021, 22:44

    "L'ombre du variant delta plane..." on se croirait sur le site de Libé.

  • Posté par ... Jacques, jeudi 26 août 2021, 18:34

    Il est illusoire de croire que ce virus va disparaître un jour car son existence fait le lit de bien des politiques. Nous devons absolument nous extraire de la peur (s'il y avait une vraie épidémie il y aurait des morts dans les rues, dans nos familles, on créerait des lits de fortune dans les écoles, etc). Posons-nous les questions : à qui profite tout ceci ? Nous sommes dans un changement de l'humanité et peu de personnes s'en rendent compte. La vie d'avant ne reviendra jamais et les vaccins ne sont pas là pour nous soigner, bien au contraire. Faites vos recherches et bon courage à nous.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs