Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: c’est une situation d’urgence? Non Sire, c’est un désastre!

Quels enseignements peut-on tirer de la gestion de crise suite aux inondations qui ont frappé la Wallonie en juillet ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Dans la législation relative à la planification d’urgence, à savoir l’Arrêté royal du 22 mai 2019, la situation d’urgence est clairement définie. Il s’agit de « tout événement qui entraîne ou qui est susceptible d’entraîner des conséquences dommageables pour la vie sociale, comme un trouble grave de la sécurité publique, une menace grave contre la vie ou la santé des personnes et / ou contre des intérêts matériels importants, et qui nécessite la coordination des acteurs compétents, en ce compris les disciplines, afin de faire disparaître la menace ou de limiter les conséquences néfastes de l’événement ».

On aurait donc tendance à penser que les inondations qui ont frappé particulièrement la Wallonie et l’Allemagne au cours du mois de juillet dernier rentrent dans cette catégorie et que tous les mécanismes prévus par le législateur pour gérer la crise suffisent pour gérer l’urgence. Que nenni et cela au moins pour quatre raisons !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 25 août 2021, 16:36

    Ah, ça ira, ça ira, ça ira Les aristocrates à la lanterne Ah, ça ira, ça ira, ça ira Les aristocrates, on les pendra ....

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs