Accueil Léna

Afghanistan: face aux talibans, la résistance par les livres et l’éducation

Alors que le pays se vide de ses élites, et malgré les restrictions imposées par les fondamentalistes, de jeunes activistes afghans prennent le risque de rester. Matiullah Wesa, qui dirige à Spin Boldak une ONG spécialisée dans l’éducation, entend poursuivre sa bataille pour l’accès à l’école.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Alors que le pays se vide de ses élites, et malgré les restrictions imposées par les fondamentalistes, de jeunes activistes afghans prennent le risque de rester. Matiullah Wesa, qui dirige à Spin Boldak une ONG spécialisée dans l’éducation, entend poursuivre sa bataille pour l’accès à l’école et ne pas laisser partir en fumée les acquis des vingt dernières années. Il insiste : « Je ne partirai pas ! »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dufays Denise, vendredi 3 septembre 2021, 9:59

    Quelle belle personne. Et quelle tristesse en même temps...

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs