Accueil Société

Les solutions de WWF pour éviter des inondations en Belgique

WWF appelle la Belgique à utiliser une partie des fonds européens, destinés à la relance économique, à rétablir l’état naturel des fleuves et rivières, et à créer des zones inondables contrôlées.

Temps de lecture: 2 min

La restauration des caractéristiques naturelles et de la dynamique des fleuves et rivières améliore durablement la résistance aux inondations, ressort-il d’un rapport de l’institut Deltares réalisé à la demande du WWF. L’organisation appelle les pouvoirs publics à redonner de l’espace aux fleuves.

Au cours des derniers siècles, l’Europe a vu ses plaines inondables naturelles se réduire drastiquement, de sorte que les grands cours d’eau n’ont plus assez d’espace pour dilater leur cours. C’est ainsi que la Meuse et le Rhin, qui ont l’un et l’autre débordé lors des inondations dramatiques de juillet, ont perdu l’intégralité de leurs plaines inondables. Le WWF appelle la Belgique à utiliser une partie des fonds européens, destinés à la relance économique, à rétablir l’état naturel des fleuves et rivières, et à créer des zones inondables contrôlées.

« Plutôt que d’aller à l’encontre de la nature en consacrant des milliards d’euros à des investissements néfastes pour l’environnement, nous devons investir dans des solutions respectueuses des écosystèmes. La restauration de la nature est devenue une question de survie, non seulement pour la nature mais aussi pour les humains », selon Koen Stuyck, porte-parole du WWF Belgique.

Le rapport de Deltares démontre aussi que le rétablissement du cours naturel des rivières est plus économique que les solutions traditionnelles mettant en œuvre des infrastructures en dur. C’est encore plus net lorsqu’on prend en considération les avantages pour la qualité de l’eau, la rétention des nutriments et l’atténuation des risques d’inondation, souligne le WWF dans un communiqué.

En Belgique et en Allemagne, des inondations catastrophiques ont dévasté des villes et des villages mi-juillet. D’après les estimations du dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), l’élévation de la température globale de 1,5º ou plus par rapport à l’ère préindustrielle causera des précipitations intenses et des inondations plus sévères et plus fréquentes sur la plupart des régions du continent européen.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, jeudi 26 août 2021, 8:31

    Je serais tout de même intéressé de voir ce que ça donnerait, dans le concret, de " rétablir l'état naturel des fleuves et rivières". Pour se faire une idée de l'enjeu, il suffit de consulter les cartes anciennes, du cours de la Sambre, par exemple.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mercredi 25 août 2021, 15:37

    Beau plan de relance économique, bravo les verts, bonjour le chômage ! Et dire que ces gens touchent des subsides non indifférents.....

  • Posté par COURARD DIDIER, mercredi 25 août 2021, 23:47

    ??? Le sens de votre commentaire est incompréhensible... Le bon sens par contre vient de cet organisme qui ne fait en définitive que de souligner l'évidence des solutions qu'il propose. Un enfant de 10 ans comprendrais de lui même que l'on ne peut plus concevoir l'aménagement du territoire comme on l'a fait depuis des décennies.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko