Accueil Culture Musiques

Pop Smoke: un enterrement de première qui se termine par... «Merci beaucoup»

Faith

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Abattu le 19 février 2020 à Los Angeles à l’âge de 20 ans, le rappeur de Brooklyn, Bashar Barakah Jackson de son vrai nom, avait beaucoup à nous livrer. Il n’eut le temps que de réaliser deux mixtapes : Meet the Woo en 2019 et Meet the Woo 2 sorti douze jours avant sa mort. Depuis, le business autour de lui fonctionne bien. L’album Shoot For The Stars Aim For The Moon (produit par 50 Cent !) est sorti cinq mois après sa mort. Et cette fois, ce n’est pas moins de vingt titres qu’Universal nous présente. Et on a bien du mal à s’y retrouver, tellement le nombre de featurings prestigieux fait davantage penser à une compilation, voire un album hommage. On retrouve ici les voix de Kanye West, Pusha T, Tell The Vision, Rick Ross, 21 Savage, 42 Dugg, Rah Swish, The Neptunes, TRAVI, Beam, Bizzy Banks, Lil Tjay, Swae Lee, Future, Chris Brown, Dua Lipa, Pharrell Williams, Kid Cudi, Quavo, Kodak Black… Un vrai banquet, un enterrement de première qui se termine, non sans cynisme, par « Merci beaucoup ». Bref, un album fourre-tout qui ne peut que donner une idée tronquée de ce qu’était Pop Smoke et qui ne doit que nous donner envie de réécouter ses deux mixtapes moins pop que ceci.

Republic-Universal.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs