Accueil Opinions Éditos

Une commission d’enquête pour assurer le futur plus que pour juger le passé

Le parlement wallon tiendra une commission d’enquête parlementaire qui se penchera sur les causes et la gestion des inondations qui ont frappé la Wallonie à la mi-juillet. La tentation sera grande de vouloir surtout trouver les « coupables   ». La tâche sera à la fois bien plus difficile, subtile et donc cruciale.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Il y aura donc une commission d’enquête parlementaire sur les inondations qui ont dévasté la Wallonie. On a craint un moment que la majorité politique en place botte en touche et se refuse à l’exercice : cela aurait été très dommageable. La gravité des événements, l’ampleur du drame et la pérennité des dégâts auxquels sont confrontés aujourd’hui des milliers de Wallons rendaient évidente la constitution de cette commission, qui devra cette fois être à la hauteur des enjeux – ce ne fut pas toujours le cas précédemment.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, jeudi 26 août 2021, 23:44

    Une commissions composée de politicards qui vont faire de la politique politicienne pour que, surtout, les copains politicards ne soient pas emmerdés. On a l'habitude.

  • Posté par Philippe DELBRUYERE, jeudi 26 août 2021, 22:01

    Si au moins cette commission pouvait aboutir en la transformation des intercommunales GRD en une OIP (organisme d'intérêt public) : un GRD pour l'électricité, un GRD pour le gaz et un GRD pour l'eau.

  • Posté par Philippe DELBRUYERE, jeudi 26 août 2021, 22:01

    Si au moins cette commission pouvait aboutir en la transformation des intercommunales GRD en une OIP (organisme d'intérêt public) : un GRD pour l'électricité, un GRD pour le gaz et un GRD pour l'eau.

  • Posté par Jules Vandeweyer, jeudi 26 août 2021, 15:25

    Encommissionner est souvent le moyen de traîner en longueur pour arriver à peu de chose, voire à rien. En espérant que les conclusions et leurs effets arrivent avant les prochains orages... En Allemagne, où une semblable catastrophe a eu lieu au même moment avec les mêmes effets (100 morts) le présumé responsable est d'emblée mis en accusation et, donc il y a une (vraie) enquête en cours. C'est moins "subtil", mais, là, on ne badine pas!

  • Posté par Lousberg Claude, jeudi 26 août 2021, 12:11

    Les cours d'eau traversent communes, provinces et régions. Leurs débordements et inondations qui en découlent n'ont que faire de ces limites qui ont pour corollaire le morcellement des responsabilités. Il s'agit essentiellement d'un problème qui devrait être piloté à partir du fédéral en concertation bien évidemment avec les régions, provinces et communes. Autrement on n'en sortira pas, si, comme le dit l'article du Soir, il convient de s'attacher sans tabou au "comment" et au "pourquoi". "C'est tout une chaine qu'il faut remonter" et donc pas seulement quelques un de ses maillons locaux. Une commission d'enquête seulement wallonne n'est dès lors pas vraiment appropriée !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs