Accueil Société

Coronavirus en Belgique: une évolution rassurante

Si les chiffres des contaminations augmentent, ceux des hospitalisations semblent se stabiliser.

Temps de lecture: 2 min

Des nouvelles plutôt rassurantes du côté des chiffres covid en Belgique. En progression régulière (mais maîtrisée) depuis la mi-juillet, l’indicateur des admissions dans les hôpitaux semble se stabiliser. Cela fait 9 jours de rang que la moyenne oscille entre 57 et 61 entrées à l’hôpital par jour. Cela se traduit naturellement par une stabilisation du nombre de lits occupés aux soins intensifs (qui oscille entre 170 et 180 depuis 8 jours). On reste près de trois fois en dessous du seuil des 500 lits covid occupés, à partir duquel les ennuis commencent.

Entre le 16 et le 22 août, il y avait en moyenne 1.967 contaminations au coronavirus chaque jour soit une hausse de 4 % par rapport à la semaine précédente, indique jeudi Sciensano. Au cours de la période étudiée, 13.768 nouveaux cas ont été diagnostiqués au total. Parmi ces nouveaux cas, 6.610 (48 %) étaient rapportés en Flandre, 3.662 (27 %) en Wallonie, dont 51 cas pour la communauté germanophone, et 3.219 (23 %) à Bruxelles. Durant cette même période, près de 6 personnes sont mortes chaque jour du coronavirus (+74 %).

Entre le 19 et le 25 août, 58 personnes ont été admises en moyenne chaque jour à l’hôpital pour covid (-5 %). Au total, 625 personnes se trouvent à l’hôpital pour covid (+6 %) dont 179 en soins intensifs (+4 %) : l’état de 91 patients exigeait une assistance respiratoire et 16 une oxygénation par membrane extracorporelle (Ecmo).

L’épidémie ralentit

Entre le 16 et le 22 août 2021, 306.204 tests ont été effectués, soit une moyenne journalière de 43.743 tests. Le taux moyen de positivité est de 4,9 %.

Le taux de reproduction est de 0,98 (-15 %). Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir.

En Belgique, 8.367.489 personnes ont reçu une première dose de vaccin. Parmi elles, 7.927.370 sont déjà entièrement vaccinées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 26 août 2021, 23:16

    Pendant ce temps, on entend gémir et rouspéter les "pauvres touristes" qui devront s'enfoncer deux fois un coton-tige dans le nez pour se faire tester, alors qu'une amie (vaccinée) ne peut pas voir même de loin son mari (vacciné) en état critique à Ambroise Paré. "On" a décidé que "mesures sanitaires obligent". Et le retour de voyage, alors? C'est moins important? C'est moins grave? Je croyais que les situations dramatiques du printemps 2020 , où le vieux avaient dû crever dans leur coin, avaient fait place à plus d'humanité et de bon sens... Ou est-ce de l'abus de pouvoir d'une cheffe autoritaire qui découvre son petit pouvoir?

  • Posté par Coppens Jean-pierre , jeudi 26 août 2021, 14:30

    Effectivement, les chiffres sont rassurants en Flandre et en Wallonie. Les unités de soins intensifs et de soins banalisés ne croulent d’ailleurs pas sous les cas de Covid. La situation est différente à Bruxelles. Comme le cite l’article, du 16 au 22 août, 23 % des contaminations ont lieu à Bruxelles alors que la région Bxl-capitale ne représente que 10,5% de la population belge. Les cas de Covid occupent 23 % des lits de soins intensifs à Bruxelles. Le gouvernement a donc raison d’instaurer des mesures différentes dans les 3 régions du pays. La pandémie est actuellement plutôt bien gérée en Belgique, en se fondant sur la vaccination d’un maximum de personnes pour limiter la transmission du virus, sans pass sanitaire ni Freedom day.

  • Posté par Ask Just, jeudi 26 août 2021, 13:30

    Ca alors, on suivrait l'Angleterre plutôt que la France ou Israël?! Waow, incroyable, on n'avait rien vu venir! Normal, on ne nous abreuve que des nouvelles alarmistes de France et Israel, mais pourquoi? Une petite remise en question au niveau des pistes et modèles à suivre pour prédire la situation chez nous ne s'imposerait elle pas? Pour les curieux, suivre le Covid Tracker de Reuters permet d'avoir une bonne idée de la situation dans différents pays, sans le filtre francisant et souvent racoleur de notre presse nationale. Quant à ceux que la santé de nos têtes blondes inquiète à l'approche de la rentrée et suite aux déclarations peu rigoureuses de certains récemment notamment dans le Soir, ils peuvent aller lire les très rassurantes études publiées dans Lancet Child and Adolescent Health, notamment celle-ci, la plus étayée à ce jour: "https://www.thelancet.com/journals/lanchi/article/PIIS2352-4642(21)00198-X/fulltext". Exigeons encore et toujours une politique sanitaire basée sur l'évidence et pas sur des méthodes s'apparentant parfois plus à la "fabrique du consentement"

  • Posté par massacry olivier, samedi 28 août 2021, 0:50

    Etonnant ou pas, que vous ne répondiez pas lorsque les faits ne vont plus dans votre sens?

  • Posté par massacry olivier, jeudi 26 août 2021, 22:27

    Mr Just vous avez raison basons nos politiques sanitaires sur les évidences et les faits! Mais doit-on toujours vous suivre, alors même que ce matin, sous un autre article, vous affirmiez sans honte, ni correction, que nous étions à moins d'un mort par jour...L'étude du Lancet que vous citez est intéressante, cependant vous noterez qu'elle porte sur une période hélas dépassé , du 24 mars 2020 au 22 fevrier 2021. Et oui à l'époque du variant alpha et des confinements les jeunes ont été relativement épargnés de covid long. Cette étude du Lancet invaliderait-elle l'article de Science ( The road to addressing Long Covid, https://science.sciencemag.org/content/373/6554/491) et l'extrait que je vous avez adressé ( et dont manifestement vous me répondez ici par une voie détournée), < Toutes les tranches d'âge ont été touchées par le Long Covid, y compris les enfants, avec environ 33.000 âgés de 2 à 16 ans avec Long Covid, dont 26.000 présentaient des symptômes depuis au moins 12 semaines et 9000 depuis au moins 1 an > ? Je ne le pense pas. Cette article de Science se base sur les données, mises à jour chaque semaine, de l'Office National de Statistique britannique, ses données sont donc plus récentes, et tiennent compte de la réalité du delta. Un autre facteur pouvant aussi expliquer le plus grand nombre de cas cités par Science, pourrait-être aussi l'augmentation des personnes s'autodéclarant via l'application devenue plus populaire.

Plus de commentaires
Sur le même sujet (2)

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko