Accueil Sciences et santé

Septicémie: une découverte belge qui ouvre la voie à de nouveaux traitements

Des scientifiques confirment le rôle de l’acide lactique dans les septicémies.

Temps de lecture: 2 min

Une nouvelle étude de l’Institut flamand de biotechnologie (VIB) et du centre pour les maladies inflammatoires de l’Université de Gand a mis au jour le rôle important que joue l’acide lactique dans les septicémies. Cette étude, publiée dans le magazine Cell Metabolism, pourrait mener à de nouvelles thérapies, a expliqué jeudi le VIB.

La septicémie est un empoisonnement du sang comme réaction incontrôlée du corps à une infection bactérienne. Elle touche près de 50 millions de personnes par an, pour environ 11 millions de décès, dont 4 millions d’enfants. En d’autres termes, elle est la cause d’un décès sur cinq dans le monde.

«Dans le monde occidental, la septicémie touche particulièrement les patients en soins intensifs, mais ailleurs, des patients peuvent mourir après quelques jours de fortes fièvres et de chutes de tension», explique le professeur Claude Libert du VIB. «La septicémie reste également un important problème dans les élevages animaliers.»

Traitement compliqué

Selon la doctoresse Jolien Vandewalle, autrice de l’étude, le traitement d’une septicémie reste très compliqué et consiste principalement en la prise d’antibiotiques et le soutien des organes les plus essentiels. «Il y a encore de nombreuses incertitudes sur le mécanisme de la septicémie mortelle, mais notre étude crée une avancée», affirme-t-elle. Il est acquis depuis longtemps dans le monde scientifique que la mort par septicémie s’accompagne d’une grande production d’acide lactique. «Les patients qui en décèdent se retrouve souvent avec autant d’acide lactique qu’après une session de sport intensive. Une forte concentration d’acide lactique après le sport n’est pas dangereuse en soi, car elle traitée par le foie», poursuit Mme Vandewalle.

La production d’acide lactique pendant une septicémie est cependant une mauvaise nouvelle selon les scientifiques, mais l’intérêt de l’étude est que jusqu’à présent, on ignorait si elle contribuait activement à l’empoisonnement du sang. En étudiant un cas animalier, «nous avons découvert que le “mécanisme de nettoyage” par le foie s’arrêtait brusquement en cas de septicémie. Ce problème ne mène pas uniquement à un empoisonnement à l’acide lactique chronique mais également à une hypersensibilité à celui-ci, ce qui peut entraîner une chute extrême de la pression sanguine, et donc la mort.» «Maintenant que nous savons quel rôle joue l’acide lactique dans la septicémie, de nouvelles pistes thérapeutiques peuvent être envisagées», relève le professeur Claude Libert.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs