Accueil Monde Europe

Coronavirus: Bruxelles passe en zone rouge foncé sur la carte de l’ECDC

Les changements de couleurs sur la carte de l’ECDC ont un impact important pour les voyageurs.

Temps de lecture: 2 min

Il y a quelques semaines déjà, Bruxelles ainsi que la Wallonie étaient repassés en rouge sur la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui a été mise à jour la semaine dernière. Ce jeudi, l’ECDC a décidé de mettre Bruxelles en rouge foncé. Seule la Flandre reste en orange dans notre pays. La France est totalement en rouge depuis une semaine.

Malgré les changements de couleur qui virent de plus en plus au rouge ces dernières semaines, certains pays gardent leur couleur verte. C’est le cas notamment de la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie.

Testing

Ces changements de couleurs ont un impact sur les voyages. Les personnes qui reviennent d’une zone rouge au sein de l’Union européenne et qui n’ont pas de certificat de vaccination, de certificat de rétablissement ou de test PCR négatif récent doivent systématiquement se faire tester à leur retour. Tous les voyageurs en provenance d’une zone rouge en dehors de l’Union européenne doivent également se faire tester, même s’ils disposent d’un certificat de vaccination.

Une région adopte la couleur rouge si l’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, oscille entre 75 et 200, et si le taux de positivité est supérieur à 4 %. La couleur rouge s’impose aussi lorsque l’incidence est comprise entre 200 et 500, quel que soit le taux de positivité. Avec une incidence de 172,3 et un taux de positivité de 4,4 %, la Wallonie entre dans la première catégorie.

En Belgique, les changements de couleur de l’ECDC seront d’application à partir de ce samedi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, jeudi 26 août 2021, 23:41

    Merci les bouffeurs de mouton de Molenbeek et d'ailleurs.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 26 août 2021, 23:15

    Pendant ce temps, on entend gémir et rouspéter les "pauvres touristes" qui devront s'enfoncer deux fois un coton-tige dans le nez pour se faire tester, alors qu'une amie (vaccinée) ne peut pas voir même de loin son mari (vacciné) en état critique à Ambroise Paré. "On" a décidé que "mesures sanitaires obligent". Et le retour de voyage, alors? C'est moins important? C'est moins grave? Je croyais que les situations dramatiques du printemps 2020 , où le vieux avaient dû crever dans leur coin, avaient fait place à plus d'humanité et de bon sens... Ou est-ce de l'abus de pouvoir d'une cheffe autoritaire qui découvre son petit pouvoir?

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 26 août 2021, 19:04

    Il faut garder le Marron au feu !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 26 août 2021, 16:20

    Bardaf, c'est l'embardée.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une