Accueil Culture

Les Rencontres Inattendues de Tournai: qui sont les femmes et les hommes?

Pour ses dix ans, le festival des Inattendues de Tournai soulève la question brûlot des identités au travers d’un programme de performances philosophiques et musicales sans concession.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans son dernier essai, Pour en finir avec soi-même , Laurent De Sutter, le nouveau commissaire des Inattendues de Tournai, s’interrogeait sur l’origine du moi et de sa création philosophique, avec l’ambition de rouvrir la pensée dans un temps où la tendance est au renfermement des esprits.

Aux antipodes du cultiver le soi, le philosophe belge rêve d’inviter au souci de l’autre. L’enjeu est à la fois politique et existentiel : il s’agit de trouver positivement sa place dans le monde. Plutôt que de définir qui nous sommes, il s’agirait de savoir comment nous allons nous construire un corps, des idées, une vie, en évitant de nous fixer sur ce que Laurent De Sutter nomme « une identité qui pue » ! En clair, ne cherchons plus à être quelqu’un ni quelqu’une mais devenons « n’importe qui », afin de véritablement sortir de nous-mêmes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs