Accueil Monde Asie-Pacifique

Témoignages de réfugiés afghans arrivés en Belgique: «Si je continuais à travailler, ils m’auraient tuée»

Meena et Basmina sont arrivées mardi soir en Belgique avec leur mari. Les deux couples ne se connaissent pas, mais ils ont pris le même vol depuis Islamabad pour Bruxelles, après plusieurs jours d’attente devant l’aéroport de Kaboul. Muqadas, elle, est toujours bloquée dans la capitane afghane, malgré son titre de séjour belge.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 7 min

Mardi soir, un vol AirBelgium ramène depuis Islamabad près de deux cents personnes. Parmi les passagers, on trouve Meena (prénom d’emprunt), journaliste et activiste, ainsi que son mari, tous les deux directement menacés par les talibans. Un peu plus loin dans l’avion est assise Basmina, que son époux Waheed, menuisier installé à Huy depuis 7 ans, est venu chercher en Afghanistan en apprenant l’avancée des talibans dans le pays. De Kaboul à Melsbroek, des destins qui se croisent à 30.000 pieds d’altitude.

Et il y a les autres, ceux qui n’ont pas réussi à monter dans un avion et qu’on a dû laisser derrière soi. Waheed n’a pas réussi à exfiltrer d’autres membres de sa famille, refoulés aux portes de l’aéroport. Abdul, réfugié politique, se mobilise pour ramener Muqadas, son épouse, et retrouver son petit frère de 16 ans, disparu depuis l’arrivée des talibans dans la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Demonte JPCG, dimanche 29 août 2021, 23:00

    Meena a un mari battu, puis un jeune fiancé, puis pourrai se suicider avec son mari. Comprenne qui pourra.

  • Posté par Demonte JPCG, dimanche 29 août 2021, 22:53

    La façon la plus discrète de résider en Belgique est d'apparaitre en photo dans Le Soir avec nom complet...

  • Posté par Alexandre Fabienne, samedi 28 août 2021, 4:53

    Que de commentaires haineux encore une fois... Comment des personnes que se prétendent humaines peuvent-elles, pour préserver leur confort, critiquer (si elles en avaient le pouvoir aller jusqu'à refuser) l'asile à d'autres êtres humains en danger de mort, mort réelle ou mort sociale.... Pour justifier leur attitude, ces réfractaires à l'asile osent mettre en doute le récit que ces migrants font de ce qu'ils ont précédemment vécu sous la férule des talibans (pour ceux qui ont fui les province où les talibans régnaient en maîtres), en doute aussi ce qui attend ces migrants qui, pendant 20 ans, ont œuvré avec ou sans les Occidentaux pour redresser la situation en Afghanistan, ont pris des risques (en s'opposant publiquement à la doctrine taliban) si les talibans revenaient au pouvoir... Leur vie est menacée : les barrages à l'aéroport pour empêcher les Afghans de passer ne sont pas anodins. Les talibans ont des listes très concrètes des Afghans qui n'ont pas respecté leurs règles moyenâgeuses, certains assassinats ont déjà eu lieu... Mais d'après certains commentateurs, les Afghans qui partent, qui quittent tout, le font juste pour des raisons économiques, pour profiter des aides dans les pays occidentaux.... Alors qu'ils avaient maison, emploi, salaire, famille là-bas et qu'ils vont se retrouver démunis ici, en plus d'être arrachés à leurs familles, à leurs habitudes, à leur pays.... Quelle honte, quelle tristesse que de ne pas faire preuve d'empathie envers des personnes qui souffrent autant...

  • Posté par L. Jean-Christophe, lundi 18 octobre 2021, 7:15

    @ Alexandre Fabienne, vous avez entièrement raison. Malheureusement les commentaires du journal sont souvent vérolés par quelques racistes décomplexé. On les connaît, ils commentent toujours les articles tels que celui-ci. Ils se reconnaîtront et ne manqueront certainement pas de critiquer mon commentaire. Heureusement ils ne sont pas majoritaire...

  • Posté par Le Cynique, vendredi 27 août 2021, 17:01

    """Activiste en droits de l’homme et des femmes"""-du brassage d'air et rien d'autre. ""Lui est écrivain"""" mwouais. Sûr qu'ils vont retrouver du boulot. Bah-les aides sont présentes chez nous.Et entre "associations"...On s'aide n'est-il pas!

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs