Accueil Monde Union européenne

L’UE reconnaîtra-t-elle le pouvoir taliban?

L’UE n’a pas encore pris position sur sa relation avec les talibans. Les enjeux sont importants et ce type de reconnaissance ne fait pas toujours consensus entre Etats membres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Alors que les derniers avions européens se sont envolés de Kaboul, en cette fin de semaine et que le chef de la délégation européenne en Afghanistan a lui aussi quitté le pays, les Européens ne savent toujours pas quelles relations diplomatiques tisser avec le pouvoir taliban.

Sophie Wilmès, vice-première et ministre des Affaires étrangères, a déclaré lors d’une audition en commission de la Chambre jeudi, que la Belgique ne voulait « pas d’un régime taliban imposé par les armes et dont le projet politique est d’instaurer un émirat islamique en Afghanistan. » Elle a ajouté que « cette vision est aussi largement partagée au sein de la communauté internationale ». A ses côtés, le premier ministre, Alexander De Croo, rappelait pour sa part que la Belgique n’avait plus d’ambassade à Kaboul depuis 2014.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Vaccins anti-covid: «Le fossé est trop grand, nous devons faire mieux, ensemble, rapidement. Mais comment?»

La réunion ministérielle entre l’UE et l’Union africaine, tenue mardi à Kigali, n’a pas permis de rapprocher les points de vue sur le front de l’inégalité criante pour l’accès aux vaccins contre le covid. Le partage est « beaucoup trop lent, beaucoup trop désorganisé », reconnaît Sophie Wilmès. Les Européens refusent toujours la levée des brevets.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs